fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUEuro de basket: les dix médailles des basketteuses françaises

Euro de basket: les dix médailles des basketteuses françaises

Avec l’argent européen, le basket féminin français a remporté dimanche à Belgrade sa dixième médaille internationale. Retour sur ces grandes dates.

1970: les pionnières

Les demoiselles de Clermont, avec la légendaire Jacky Chazalon, se hissent en finale pour la première fois. Contre l’ogre soviétique, il n’y a pas de match. Score: 91 à… 33. On est loin de se douter à ce moment-là que la France deviendra trente ans plus tard la “bête noire” de la Russie.

1993: l’Espagne déjà

Dans la ville italienne de Pérouse, la France avait déjà été battue par l’Espagne. Mais la satisfaction d’une deuxième médaille, 23 ans après la première, avait prédominé chez Isabelle Fijalkowski, Yannick Souvré et Paoline Ekambi, qui détiendra le record des sélections en Bleu (254) jusqu’à ce que Céline Dumerc la dépasse en 2017.

2001: une première à la maison

La France organise l’Euro pour la première fois depuis 25 ans. Avec des joueuses comme Yannick Souvré, Isabelle Fijalkowski, Cathy Melain ou Nicole Antibe, l’occasion est belle de toucher l’or pour la première fois, hommes et femmes confondus. Mission accomplie en finale, dans la salle d’Antarès au Mans, face à la Russie. Année faste pour le basket français puisqu’en finale de l’Euroligue, Bourges est sacré face à Valenciennes.

2009: un deuxième or pour Cathy Melain

La capitaine Cathy Melain avait décidé de sortir de sa retraite internationale après quatre ans d’absence. Pari réussi avec un deuxième titre remporté pour sa 241e sélection. Face aux Russes, comme en 2001, mais cette fois dans une salle de Riga entièrement acquise à leurs rivales. Pour Céline Dumerc, Endy Miyem et Sandrine Gruda, c’est une première.

2011: l’installation

Après la surprise du titre de 2009, les Françaises confirment avec une médaille de bronze. Sandrine Gruda marque 26 points dans le match pour la troisième place contre la République tchèque (63-56).

2012: l’aventure des “Braqueuses”

De l’argent qui vaut de l’or. Inspirées par leur capitaine Céline Dumerc, devenue la reine du shoot à trois points, les Bleues offrent au basket féminin français son premier podium olympique. L’Australie et la Russie sont battues au passage. Bien sûr en finale, il n’y a rien à faire contre les intouchables Américaines (86-50). Mais le surnom de “Braqueuses”, qui date du titre européen inattendu de 2009, devient une marque déposée. Et “Caps” une superstar du sport français.

2013: l’argent ne fait pas le bonheur

Douze ans après, l’Euro a de nouveau lieu dans l’Hexagone. Dans la foulée des Jeux de Londres, l’or ne semble pas pouvoir échapper aux “Braqueuses”. Mais en finale, c’est la déception. L’Espagne s’impose d’un point dans la salle d’Orchies. Emeline Ndongué et Edwige Lawson-Wade terminent leur carrière en larmes.

2015: encore raté

Le troisième titre tend les bras aux Bleues de Valérie Garnier à Budapest après la victoire en demi-finale sur l’Espagne. Mais au moment de franchir la dernière marche, c’est l’échec, comme deux ans plus tôt, cette fois-ci contre la Serbie (76-68). A Rio, les Serbes priveront aussi la France (sans Dumerc) de la médaille de bronze olympique.

2017: les adieux de “Caps”

Céline Dumerc a battu pendant le tournoi le record des sélections hommes et femmes confondus avec 262 capes. Les Bleues lui offrent un beau départ en prenant l’argent pour la troisième fois d’affilée. Mais la finale manquée (71-55) laisse des regrets.

2019: quatre à la suite

Quatrième défaite de suite en finale. Celle-là fait mal tant l’Espagne était au-dessus. Les Françaises n’ont jamais existé en finale.

Source : AFP


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Share With: