fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUUne exposition par Ryan Daffurn à Paddington

Une exposition par Ryan Daffurn à Paddington

Du 8 Octobre au 22 Octobre

Maunsell Wickes, at Barry Stern Galleries

19 Glenmore Road, Paddington NSW 2021, Sydney, Australia

T: 61 2 9331 4676
F: 61 2 9380 8485

Ryan Daffurn est né à Brisbane il y a 38 ans. Kay Kane a été le premier professeur d’art de Ryan. Elle a longuement influencé son art et est devenue une deuxième mère.

En 2008, Ryan a remporté la prestigieuse bourse de voyage AME Alice Bale qui lui a permis d’entreprendre un voyage d’étude international.

Depuis la mi-2015, Ryan a participé à de nombreuses expositions et opportunités de résidence en Europe, y compris dans l’influent complexe Spinnerei à Leipzig, en Allemagne. Avant la pandémie l’artiste vivait entre Leipzig, Vienne et Brisbane.

Ryan Daffurn est encore peu connu par le public mais il a du talent à revendre. Pour cette exposition il expose 8 paysages que l’on pourrait classifier de classique et traditionnel.  Plusieurs artistes de renom, icônes de l’art Australien sont venus au vernissage pour saluer et féliciter Ryan pour son travail qui est exceptionnel et distinctif.  Ryan m’a confié pendant l’interview “J’ai été influencé par les volumes dramatiques du grand Sculpteur Français Rodin, l’art baroque et Russel Drysdale.”   

L’artiste Paul Delprat

Pour ma part, je reconnais dans la salle une de mes vieilles connaissances. Je parle ici de Paul Ashton Delprat lui-même un artiste de talent, une légende du monde des Arts que je connais depuis belle lurette, petit-fils de  Julian Howard Ashton, arrière petits fils de Julian Ashton CBE et arrière petit fils de Guillaume Daniel Delprat CBE.   Paul Delprat est l’actuel Directeur de la Julian Ashton Art School,  la plus vieille école d’art de Sydney où Ryan a étudié et s’est perfectionné. Au cours de la soirée Paul me confie “Ce jeune homme (Ryan) est destiné à un grand futur. Il sera un jour un grand peintre Australien du calibre de William Dobell.”

Un des invités Francis Giacco est le professeur de Ryan Daffurn à la Julian Ashton Art School.

Francis a étudié l’architecture à l’Université de Nouvelle-Galles du Sud et a ensuite étudié le dessin à la Julian Ashton School. Il a étudié en privé avec Brian Dunlop et David Wilson et a suivi une formation supplémentaire à Vienne. Giacco a remporté le prix Archibald en 1994 à la Art Galerie de New South Wales avec son œuvre “Hommage à John Reichhard”.  Il a exposé à Sydney, Melbourne et Brisbane et son travail a été inclu dans les expositions des prix Doug Moran et Archibald. Il me dis avec fierté en parlant de son élève : “L’optique créative de Ryan Daffurn est unique et distinctive.”

Nick Stathopoulos, Finaliste du prix Archibald 2020

Pendant le vernissage Dominic Maunsell le propriétaire et Directeur de la galerie me présente à Nick Stathopoulos dont j’ai entendu parlé par le passé.  Je meurs d’envie de faire sa connaissance étant donné que je viens juste d’écrire un article pour le Courrier Australien sur le Prix Archibald 2020 dont il est un des finalistes . J’avais d’ailleurs illustré mon article avec son merveilleux portrait dont le sujet est le chanteur-compositeur-interprète australien Ngaire Laun Joseph, né en Papouasie-Nouvelle-Guinée, connu sous le nom de scène Ngaiire. Vous pourrez  d’ailleurs admirer ce beau portrait * l’exposition a L’art Galerie de NSW.

Né à Sydney en 1959, Nick Stathopoulos est un artiste autodidacte connu pour son style hyperréaliste.

Yves devant son achat avec l’artiste

Nick a été six fois finalistes du prix Archibald, il a remporté le prix du public 2016 avec un portrait de l’avocat réfugié soudanais Deng Adut.

J’ai quitté l’exposition un peu appauvri m’étant offert un des paysages dont j’étais tombé follement amoureux la veille lors de l’accrochage des travaux de Ryan.

 

N’hésitez pas envoyer vos questions à Yves en français ou en anglais à l’adresse yves.hernot@lecourrieraustralien.com.  Il mettra à profit son expertise pour vous mettre dans la bonne direction en vous donnant son avis comme il l’a fait pendant des années à la télévision et dans les journaux australiens.

 

Produire quotidiennement de l’information pertinente, représente un coût humain, logistique et informatique considérable, dont l’essentiel est financé par la publicité.

Durant cette crise sanitaire et économique, la publicité est en chute libre, notre journal a donc besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer sa mission d’informer quotidiennement des milliers de personnes.   

Nous avons donc décidé de lancer un appel aux contributions.  Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse pour notre avenir.

 


Envie de nous aider autrement? Pourquoi ne pas commander le livre bilingue Collector’s Edition du Courrier Australien?

Sélection des articles les plus emblématiques, des histoires les plus marquantes, ce recueil d’archives est un objet chargé d’histoire, témoin des relations franco-australiennes de 1892 à 1945 (première partie).

Commandez ICI

$
Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.
Termes

Total du don : $15

Share With:
Tags