fbpx
HomeACTUExposition « The Art of Science : Baudin’s Voyagers, 1800-1804 » en Australie

Exposition « The Art of Science : Baudin’s Voyagers, 1800-1804 » en Australie

Jusqu’à la fin 2018, le fonds exceptionnel de dessins et documents australiens du naturaliste Charles Alexandre Lesueur donne lieu à une série d’exposition dans six villes australiennes.

Inauguration le 7 juillet 2016 au SA Maritime Museum, Adelaïde.

En octobre 1800, les corvettes le Géographe et le Naturaliste quittent le port du Havre. À leur bord, un équipage de deux cents hommes dont une vingtaine de savants. Leur destination est l’Australie, alors appelée Nouvelle-Hollande. Nicolas Baudin est l’initiateur et le capitaine de cette expédition scientifique soutenue par Bonaparte.

baudinEn 1800, Charles-Alexandre Lesueur a 22 ans quand il embarque pour le Voyage aux Terres Australes. Né en 1778 au sein d’une famille de la bourgeoisie havraise, il est peintre-voyageur, savant aux multiples talents. Après la désertion des trois peintres de l’expédition lors d’une l’escale, Charles-Alexandre Lesueur, engagé comme aide-canonnier et dessinateur du journal personnel de Nicolas Baudin, devient, avec Nicolas-Martin Petit, le dessinateur officiels du Voyage.

La collection Lesueur conservée aujourd’hui au Muséum d’Histoire Naturelle du Havre compte près de 5 000 dessins et 5000 manuscrits. Ces œuvres présentent des éléments fondamentaux de la connaissance de l’Australie et de son histoire : l’expédition Baudin est la première à partir avec des recommandations ethnographiques, elle compte des témoignages précieux des débuts de « l’Australie blanche », colonie britannique de Sydney (port Jackson) fondée 1788, et, point fondamental, c’est la France qui pose vraiment la cartographie de l’Australie du Sud. Encore aujourd’hui, ce point a profondément marqué la topographie du Sud de l’Australie.

400 dessins prêtés par la Ville du Havre à six musées australiens composent l’exposition “The Art of Science: Baudin’s Voyagers, 1800-1804”. La fragilité des œuvres ne permettant pas une exposition à la lumière de plus de 3 mois consécutifs, une sélection différente pourra être admirée tour à tour dans six villes australiennes selon le calendrier présenté ci-contre.

Ce projet est le fruit de plusieurs années de collaboration amicale entre Le Havre et l’Australie. Pour poursuivre ces échanges, le Havre souhaite inviter le Pacifique à l’occasion d’une saison culturelle à l’horizon de 2019.

Sources: LeHavre

Share With: