fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUFace aux hésitations des seniors, l’Australie exhorte les plus de 50 ans à se faire vacciner

Face aux hésitations des seniors, l’Australie exhorte les plus de 50 ans à se faire vacciner

L’Australie a exhorté vendredi les plus de 50 ans à se faire vacciner contre le coronavirus, redoutant que la méfiance et les hésitations vis-à-vis des vaccins n’entrave le relèvement du pays.

L’Australie a globalement été saluée pour ses bons résultats dans le combat contre le Covid-19. Le pays a fermé très tôt ses frontières et est parvenu à casser les chaînes locales de contamination.

Mais sa campagne de vaccination est relativement lente. Elle avait initialement pâti de retards de livraison, mais tout porte à croire qu’une part importante de la population, essentiellement les plus âgés, se méfie de potentiels effets secondaires du vaccin d’AstraZeneca.

“J’encourage les plus de 50 ans à se faire vacciner”, a déclaré vendredi le Premier ministre Scott Morrison. “Et si vous avez plus de 70 ans, je vous y encourage encore plus.”

“Ma mère a été vaccinée, ma belle-mère aussi et elles sont en pleine forme”, a ajouté le chef du gouvernement, tentant d’apaiser les craintes sur les risques de thromboses (caillots) associés au vaccin d’AstraZeneca.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de continuer à utiliser ce vaccin, jugeant ses bénéfices supérieurs à ses risques.

Selon un récent sondage d’Essential Report, seuls 42% des Australiens disent qu’ils veulent se faire vacciner au plus vite, et près du tiers sont prêts à recevoir le vaccin de Pfizer/BioNTech, mais pas celui d’AstraZeneca.

Ce sondage a montré une hausse du taux d’hésitation chez les plus de 55 ans début avril, quand le gouvernement a annoncé que les moins de 50 ans recevraient le Pfizer plutôt que l’AstraZeneca.

Environ un quart des 4,6 millions de doses de vaccin distribuées en Australie n’ont pas été utilisées.

L’Australie avait initialement fortement misé sur le vaccin d’AstraZeneca quand il est apparu que les laboratoires de l’île n’arriveraient pas à mettre au point un vaccin. Elle a depuis augmenté ses commandes chez Pfizer et Moderna.

Les experts craignent que les bons résultats enregistrés par l’Australie depuis un an fassent le lit, désormais, d’un laisser-aller de la population. Citant l’exemple de Taïwan, en proie à un regain de contaminations, ils font valoir qu’une situation sanitaire peut rapidement se dégrader.

Au final, beaucoup s’inquiètent de ce que la lenteur de la vaccination ne fasse que retarder la réouverture tant attendue des frontières.

“On traîne”, déplore le député travailliste Andrew Leigh. “Le ministre de la Santé devrait pousser tout le monde à se faire vacciner au plus vite.”

Share With:
Tags