fbpx
HomeACTUFaire fi du climat pour conclure un accord commercial avec l’Australie ? Londres dément

Faire fi du climat pour conclure un accord commercial avec l’Australie ? Londres dément

Le gouvernement britannique a démenti mercredi des informations selon lesquelles il aurait fait fi de ses engagements en matière climatique en vue de faciliter la conclusion d’un accord commercial post-Brexit avec l’Australie.

Selon l’email d’un responsable gouvernemental cité par la chaîne Sky News et l’ONG écologiste Greenpeace, les ministres Liz Truss (Commerce international), Kwasi Kwarteng (Entreprises) et David Frost (Brexit) ont accepté de ne pas mentionner explicitement, dans le texte de l’accord, les engagements de l’Accord de Paris sur le climat pour limiter la hausse des températures.

Interrogé par l’AFP, le gouvernement a vivement réfuté.

“Notre accord commercial ambitieux avec l’Australie inclura un article important sur le changement climatique qui réaffirme l’engagement des deux parties envers l’Accord de Paris et l’atteinte de ses objectifs, dont la limitation du réchauffement mondial à 1,5 degré”, a indiqué un porte-parole.

“Toute suggestion que l’accord n’adhérera pas à ces engagements essentiels est totalement fausse”, a-t-il ajouté.

Selon Greenpeace, le Premier ministre britannique Boris Johnson avait écrit en août aux ONG pour leur assurer que tout accord commercial avec l’Australie ne se ferait pas aux dépens de l’environnement et qu’il mentionnerait “les accords environnementaux multilatéraux, dont l’Accord de Paris”.

L’organisation écologiste dénonce désormais “un mensonge”, ce qui “sape complètement la confiance dans le gouvernement comme hôte de la prochaine conférence de l’ONU sur le climat, la COP26”, prévue en novembre à Glasgow.

Le Royaume-Uni et l’Australie s’étaient entendus en juin sur les grandes lignes d’un accord commercial post-Brexit, après des accords de libre-échange conclus avec l’Union européenne et le Japon.

Greenpeace avait déjà alors fustigé un accord en deçà des ambitions affichées par le Royaume-Uni pour le climat, car il s’alignait ainsi sur un pays “très en retard sur les mesures climatiques et qui ne fait rien pour éviter le chaos avec son énorme déforestation et son utilisation régulière d’hormones et de pesticides”.

Share With: