fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUFractures et traumatismes crâniens : les collisions avec des vélos électriques sont devenues des « accidents courants »

Fractures et traumatismes crâniens : les collisions avec des vélos électriques sont devenues des « accidents courants »

franckprovost

Les ambulanciers paramédicaux avertissent les gens d’être prudents lorsqu’ils utilisent des vélos et trottinettes électriques à Brisbane. Les utilisateurs étant souvent traités pour des écorchures, des dislocations, des fractures et des blessures à la tête.

L’équipe d’intervention à bicyclette du Service d’ambulance du Queensland, Madeline Shield, a déclaré que les équipes étaient de plus en plus souvent appelées pour des incidents impliquant des scooters.

Les premières données montrent que les services d’urgence ont répondu à environ 60 incidents liés à des vélos et trottinettes électriques depuis novembre.

Le pic des blessures a coïncidé avec l’arrivée de la compagnie américaine Lime à Brisbane, où des centaines de vélos et trottinettes électriques ont été déployés dans les banlieues.

Mme Shield a déclaré que la plupart des appels aux ambulanciers paramédicaux étaient dus à des personnes qui faisaient de mauvaises choses, comme rouler à toute vitesse, rouler sans casque, doubler, se distraire ou consommer des drogues ou de l’alcool.

« Nous pensons qu’ils sont amusants et qu’ils servent à quelque chose autour de Brisbane, mais nous ne voulons pas que les gens finissent à l’hôpital parce qu’ils s’amusent « , dit-elle.

Mme Shield a déclaré qu’il y avait également eu des quasi-accidents avec des piétons.

« Nous en avons eu une hier une dame marchait dans la ville et un vélo est probablement passé un peu trop vite et elle a été effrayée et est tombée par terre et s’est retrouvée avec quelques blessures » dit-elle.

Mme Shield a déclaré qu’il était très courant pour les utilisateurs de ne pas porter de casque lorsqu’ils conduisent des vélos Lime.

« Ils peuvent aller jusqu’à 30 km/h, c’est donc une bonne vitesse. » dit-elle.

Le ministre des Transports Mark Bailey a déclaré que ces nouveaux moyens de transports avaient été incroyablement populaires.

« Mais ce que nous voyons aussi, c’est qu’il s’agit d’une nouvelle technologie, qu’il y a une minorité de gens qui font ce qu’il ne faut pas faire et mettent d’autres personnes en danger », déclare-t-il. « La police va sévir les gens qui font des excès de vitesse et ne portent pas de casque. »

En vertu des nouvelles règles introduites en décembre, les conducteurs de vélos ou de trottinettes pris en flagrant délit de mauvaise conduite peuvent se voir imposer une amende de 130$.

Les cyclistes doivent porter un casque, ne peuvent pas transporter un passager, doivent céder le passage aux piétons et ne peuvent pas rouler sur les routes du CBD de Brisbane.

Plus tôt ce mois-ci, un homme de 43 ans de Newstead a été accusé d’avoir conduit un e-velo Lime ivre sur la route, sans casque et sans s’être arrêté à un feu rouge.

Une porte-parole de Lime a déjà dit que la grande majorité des utilisateurs roulent et se stationnent de manière responsable. « Nous indiquons clairement dans nos messages que les cyclistes doivent avoir plus de 18 ans, porter un casque et ne pas rouler sur la route« , dit-elle. « Nous les encourageons toujours à respecter les mêmes lois et règlements qu’avec leur propre véhicule personnel. »

L’essai du vélo électrique Lime à Brisbane a été prolongé jusqu’à la fin du mois de février, date à laquelle le Conseil devait lancer un appel d’offres.

Sources : The Sydney Morning Herald

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
nc
Share With: