fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeAFPFroid glacial dans la quasi-totalité du pays

Froid glacial dans la quasi-totalité du pays

Paris (AFP) – Un froid intense a continué à sévir mercredi sur la quasi-totalité du pays, avec des températures négatives parfois très largement inférieures aux normales saisonnières, sans perspective de réchauffement à court terme, selon Météo-France.

“Le froid a gagné le Sud-Ouest et la pointe bretonne”, indique Christelle Robert, prévisionniste à Météo-France.

A Auch par exemple, le mercure est tombé à -7, contre -3,7 mardi.Il a gelé à Brest où la température a chuté de 7 à -2,9.

Ailleurs, les températures négatives se sont multipliées: -19,3 à Arbent (Ain), soit environ 17 degrés en dessous des normales, -12 contre -6 mardi à Aurillac (Cantal), -19 à Valdrôme (Drôme), -18 à Chamonix, -13 à Saint-Julien (Jura) ou à Luxeuil (Haute-Saône).

Jeudi, le temps devrait rester glacial dans le Nord, le Nord-Est, le Massif central, les Alpes et le Jura, selon Météo-France.

Les minimales iront de -9 à -5 degrés du Nord et Nord-Est au Sud-Ouest, de -12 à -7 du Massif central aux Alpes et au Jura, de -4 à +2 degrés en Bretagne et près de la Méditerranée.

“Le plateau froid sur lequel on est durera jusqu’à lundi”, indique Mme Robert.”Le redoux va se faire doucement” la semaine prochaine, avec des températures qui resteront inférieures de 3 ou 4 degrés aux normales.

Il faudra attendre le week-end du 28 janvier pour retrouver des températures saisonnières.

Les autorités affichent leur vigilance: François Hollande a présidé mercredi une réunion ministérielle sur “la mise en œuvre du plan grand froid”, en présence du Premier ministre Bernard Cazeneuve et de Ségolène Royal (Environnement), Emmanuelle Cosse (Logement), Marisol Touraine (Affaires sociales) et Bruno Le Roux (Intérieur).

Bernard Cazeneuve a indiqué à l’issue de la réunion que “130.000 places” d’hébergement étaient “mobilisées pour assurer la mise à l’abri de tous ceux qui doivent l’être sur le territoire national”. 

Plus de 3.400 places d’hébergement dites “exceptionnelles” ont été ouvertes ces derniers jours, a précisé à l’AFP la ministre du Logement Emmanuelle Cosse.

– Ventes record chez Damart –

En Corse, la situation est progressivement revenue à la normale.Les transports scolaires reprendront du service jeudi et tous les établissements scolaires recevront de nouveau les élèves et les enseignants, sauf dans quelques localités du centre.

Des vents soufflant à 70 à 120 km/h ont perturbé le trafic des ferries dans le port de Bastia.Un bateau transportant 163 passagers est bloqué au large de Bastia depuis la mi-journée.

En Auvergne, 45 élèves de CM1 en classe de neige, bloqués par la neige et le vent, ont passé la nuit dans un restaurant d’altitude à Chastreix-Sancy (Puy-de-Dôme).

Dans le camp de réfugiés de Grande-Synthe (Nord), la plupart des quelque 1.300 migrants ont la possibilité de dormir dans des cabanons.Mais ils comportent des trous calfeutrés avec des couvertures ou des draps, entraînant un risque d’intoxication au monoxyde de carbone provoqué par les chauffages d’appoint.

Tous les matins, des bénévoles apportent du bois dans les cuisines communautaires, mal isolées, où plusieurs dizaines de personnes dorment, parfois à même le sol, emmitouflées dans des couvertures et des draps.

“Il fait très froid ici, bien plus qu’en Iran”, sourit Farat, un réfugié d’une quarantaine d’années, les mains au-dessus du poêle.

Dans la Marne, sur les 3.162 places d’hébergement disponibles, il ne restait en fin de journée que 27 places vacantes, selon la préfecture.

La vague de froid fait cependant des heureux: “On fait des records de ventes de pièces thermorégulantes Thermolactyl (chaussettes, sous-vêtements, bonnets, gants, doudounes…)”, a affirmé l’entreprise roubaisienne Damart à l’AFP. “On est sur des pics de 40.000 pièces achetées par jour (magasin, catalogue et site internet) en France, soit des ventes multipliées par huit par rapport à la moyenne.”

La vague de froid n’entraînera pas de coupures d’électricité, a assuré Ségolène Royal, “malgré l’indisponibilité de six réacteurs nucléaires”.

L’approvisionnement électrique sera suffisant jeudi pour répondre à une consommation de courant qui devrait atteindre un sommet depuis le début de l’hiver, a indiqué le gestionnaire du réseau français à haute tension RTE.


Source: AFP
Share With:
Tags