fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUHandsome Her, le café qui proposait aux hommes de payer 14% plus cher a fermé

Handsome Her, le café qui proposait aux hommes de payer 14% plus cher a fermé

franckprovost

Détrompez-vous : « Handsome Her », café vegan situé à Brunswick, n’a pas fermé à cause de sa taxe pour les hommes. La propriétaire a déclaré vouloir désormais se lancer dans une nouvelle aventure. 

Créé en 2017, ce café Melbournien a fait polémique dans le monde entier dès son ouverture. Sa fondatrice, Alex O’Brien avait en effet mis en place une idée plutôt révolutionnaire : lutter contre l’écart salarial en faisant payer aux hommes à l’époque 18% de plus que les femmes. Un chiffre sorti de nulle part ? Loin de là, puisqu’il s’agit en fait du pourcentage d’écart salarial entre hommes et femmes en 2017, maintenant établit à 14%.

Alors, n’est-ce pas un peu radical de forcer les hommes à payer davantage ? En réalité, le café ne faisait que suggérer ce payement supplémentaire aux hommes par le biais d’une pancarte, suggestion qui n’entrait en vigueur qu’une fois par mois. De plus, tous les fonds étaient reversés à la Elizabeth Morgan House, une association de soutien aux femmes et enfants aborigènes victimes de violences domestiques.

Ce café engagé a certes fait l’objet de critiques acerbes, mais aussi d’une grande solidarité de la part des hommes : nombreux sont ceux qui sont venus de l’autre bout de la ville pour exprimer leur soutien; l’un des employés, Daryl, avait même donné 18% de son revenu à la cause en août 2017. Si l’engagement féministe du lieu avait marqué les esprits, il n’était pas la seule cause défendue : dès son ouverture, « Handsome Her » s’était positionné à sa façon contre le gaspillage de gobelets engendré par les commandes à emporter. Ils avaient lancé un appel à la solidarité, demandant à qui le voulait de faire dont d’un mug. Les habitants de Brunswick et les magasins de charité avaient répondu présents et « L’Emergency Wall » avait été créé, permettant de donner un mug au client lorsqu’il commandait à emporter.

Dimanche dernier, « Handsome Her » a finalement fermé ses portes, fermeture sans lien aucun avec la taxe proposée aux hommes par le café selon la propriétaire : « Même si c’est la réponse que les gens attendent, désolée, mais la charge proposée aux hommes n’a aucunement mené « Handsome Her » à la faillite. Nous avons vendu le business parce que nous sommes jeunes, éduquées et prêtes pour une nouvelle aventure ! Ceux qui ont créé leur propre petite entreprise savent combien de temps, de sang, de sueur, de larmes ça peut représenter, et nous sommes maintenant à la recherche d’une façon plus tranquille de vivre et de concrétiser nos convictions féministes, végétaliennes et écologiques. »

Affaire à suivre, donc !

Elise Mesnard


N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: