fbpx
HomeACTUAUSTRALIECULTURE AUSTRALIEHistoire de l’Australie, partie 5 : de 2010 à aujourd’hui

Histoire de l’Australie, partie 5 : de 2010 à aujourd’hui

De 40 000 av. J.C. jusqu’à nos jours, le Courrier Australien vous fait découvrir ou redécouvrir l’histoire de l’Oz à travers les dates-clés qui ont façonné le pays. Cinquième et dernière partie : des incendies meurtriers de 2009 à la légalisation du mariage homosexuel.

Février 2009 – Des feux de forêt dévastateurs dans le sud-est du Victoria tuent plus de 170 personnes.

Mai 2009 – L’Australie présente ses plans pour plus que doubler sa flotte de sous-marins et acheter 100 avions furtifs américains dans le cadre d’un programme de modernisation de son armée pour un montant de 70 milliards de dollars. Des étudiants indiens organisent des rassemblements pour protester contre une série de violentes attaques (plus de 70 en 2008) à caractère racial selon eux. L’Inde exprime son inquiétude face à ces violences.

Février 2010 – Cinq musulmans sont condamnés à de longues peines de prison pour complot terroriste. Gordon Brown, le Premier ministre du Royaume-Uni, présente ses excuses pour l’envoie de milliers d’enfants vers les anciennes colonies dans le cadre d’un programme conclu il y a 40 ans.

Juin 2010 – Julia Gillard devient Première ministre suite à l’éviction de Kevin Rudd par son propre parti, le Labor.

Août 2010 – Les élections législatives ne donnent aucun vainqueur. Mme Gillard parvient à obtenir le soutien de députés indépendants afin de former un gouvernement minoritaire.

Janvier 2011 – Le Queensland est frappé par des inondations décrites comme la pire catastrophe naturelle de l’histoire du pays.

Janvier 2012 – Les discussions entre le gouvernement et l’opposition sur les demandeurs d’asile échouent. L’opposition déclare que le gouvernement n’a pas abordé le plan visant à un échange de réfugiés avec la Malaisie et déclaré illégal par la Cour suprême.

Février 2012 – Kevin Rudd, ministres des Affaires étrangères, démissionne pour tenter de faire tomber Mme Gillard, mais échoue.

Juillet 2012 – La taxe carbone très controversée, qui pénalise les gros pollueurs, entre en vigueur. La Première ministre Gillard indique que cet impôt est nécessaire pour respecter les obligations en matière de changement climatique ; ses détracteurs rétorquent qu’il détruira des emplois et augmentera les prix.

Août 2012 – Cinq soldats australiens sont tués en Afghanistan, au cours du jour le plus sanglant pour l’Australie depuis la guerre du Vietnam.

Septembre 2012 – Un panel indépendant recommande la création d’un centre de détention à Nauru et en Papouasie-Nouvelle-Guinée afin de gérer le nombre croissant de demandeurs d’asile. En réponse, le gouvernement indique qu’il enverra les premiers réfugiés à Nauru. L’Australie signe également un accord avec la Papouasie-Nouvelle-Guinée afin de traiter les demandes des migrants sur l’île de Manus.

Mars 2013 – Lors d’un vote de confiance au sein de son propre parti, Mme Gillard remanie son cabinet ministériel en évinçant les partisans de son rival, Kevin Rudd. Un mois plus tard, les Verts rompent leur alliance avec le Labor, mais promettent de maintenir le gouvernement au pouvoir.

Juin 2013 – Après des mois de querelles politiques internes, Kevin Rudd parvient à évincer Julia Gillard de son poste de dirigeante du parti travailliste et de Première ministre lors d’un vote de confiance des parlementaires travaillistes.

Juillet 2013 – L’Australie parvient à un accord avec la Papouasie-Nouvelle-Guinée obligeant tout demandeur d’asile arrivé par voie maritime en Australie à être renvoyé en Papouasie. En échange, ce pays recevra de l’aide et le centre de traitement des demandes sur l’île de Manus sera considérablement élargi pour pouvoir accueillir 3 000 personnes.

Septembre 2013 – Les élections parlementaires sont remportées de loin par la Coalition libérale-nationale menée par Tony Abbott.

Octobre 2013 – Le gouvernement adopte une nouvelle politique concernant l’interception des bateaux chargés de migrants et les renvoie directement en Indonésie. Les arrivées se réduisent drastiquement.

Mars 2014 – L’Australie prend la tête des opérations de recherche de l’appareil MH370 de la Malaysia Airlines disparu dans le sud de l’Océan indien.

Septembre 2014 – L’Australie annonce qu’elle enverra 600 conseillers militaires en Iraq dans le cadre de la lutte contre le groupe l’État islamique. La police mène la plus grande opération anti-terroriste jamais organisée dans ce pays, conduisant à l’arrestation de 15 personnes à Sydney et Brisbane. Les services de renseignement avaient fait part de l’imminence d’attaques planifiées par des extrémistes islamistes.

Décembre 2014 – L’islamiste Man Haron Monis retient en otage 18 personnes dans un café de Sydney. Deux otages périssent ainsi que le tireur lors de l’assaut de la police.

Mars 2015 – Dans le cadre de l’extension de sa législation anti-terroriste, le parlement passe une loi de rétention des données qui impose aux fournisseurs d’accès téléphonique et d’internet de conserver les données de leurs utilisateurs pendant deux ans.

Septembre 2015 – Le ministre des Communications, Malcolm Turnbull remplace Tony Abbott au poste de Premier ministre après la réussite d’un putsch interne pour la présidence du parti libéral.

Juillet 2016 – Les élections législatives anticipées voient la victoire de la coalition libérale-nationale menée par Turnbull.

Août 2016 – Linda Burney devient la première femme aborigène à être élue à la Chambre des Représentants. Human Rights Watch et Amnesty International accusent le gouvernement australien de cautionner les mauvais traitements systématiques infligés aux réfugiés et demandeurs d’asiles placés dans le centre de détention de Nauru, dans le Pacifique. L’Australie accepte le même mois de fermer son centre de détention de Manus Island, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, mais refuse de déplacer les 850 personnes détenues sur l’île sur le territoire australien.

Novembre 2017 – L’Australie annonce la fermeture définitive du centre de Manus Island, mais fait face au refus de nombreux réfugiés de quitter le centre.

Décembre 2017 – Après la victoire à 61% du oui au référendum postal en novembre, le Parlement légalise le mariage pour les couples homosexuels. Les premières unions ont eu lieu en janvier.

Source : BBC


Suivez-nous sur Facebook ou Instagram 

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter 

Des idées, des commentaires ? Partagez-les avec redaction@lecourrieraustralien.com

Share With: