fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUImminente propagation de la « grippe australienne » à travers le monde

Imminente propagation de la « grippe australienne » à travers le monde

franckprovost

Une souche de grippe H3N2, potentiellement mortelle, se dirige vers l’Angleterre depuis l’Australie au risque d’engendrer la pire saison de la maladie depuis 50 ans dans le pays.

Près de 170 000 cas de grippe ont été enregistrés en Australie cette saison, un chiffre deux fois et demie supérieur à celui de l’année passée.

Le Professeur Robert Dingwall, expert en santé public à Nottingham Trent University, a expliqué que cette grippe « presque inévitable » atteindra l’Angleterre cet hiver.

Pour le Professeur Dingwall, cette épidémie a été la plus sévère depuis la pandémie de 1968 qui a débuté à Hong Kong et tué un million de personnes à travers le monde. En outre, H3N2 étant une souche mutante de la grippe, les vaccins en Australie ont été moins efficaces que prévu.

Jennifer Thew, mère de deux enfants, a été l’une des victimes de ce virus en septembre. Elle est décédée en raison d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë provoqué par la grippe. Pourtant, elle travaillait dans un hôpital et avait été vaccinée.

Quels sont les symptômes de la grippe australienne ?

Les symptômes de ce virus sont similaires à ceux d’une grippe traditionnelle en plus dangereux :

  • Maux de gorge et toux
  • Maux de tête
  • Fièvre
  • Douleurs musculaires
  • Fatigue
  • Ecoulement nasal et éternuements

Les malades atteints d’une grippe « classique » s’en remettront après une semaine, même si la toux et la fatigue peuvent perdurer un peu plus longtemps.

Si vous êtes toujours gravement malade après sept jours, il s’agit probablement du virus mutant qui peut dégénérer en pneumonie et autres complications mortelles.

Les individus les plus sensibles sont notamment les personnes âgées, les femmes enceintes, les jeunes enfants, et les personnes atteintes de maladies chroniques, comme le diabète et autres problèmes pulmonaires et cardiaques.

En septembre, le Service National de la Santé incité la population britannique à se faire vacciner gratuitement, mais il a admis qu’il était trop tard pour s’adapter à ce virus mutant.

 

Source : news.com.au

Suivez-nous sur Facebook : www.facebook.com/lecourrieraustralien

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter : www.lecourrieraustralien.com/newsletter/

Jetez un œil à notre Instagram : www.instagram.com/lecourrieraustralien/

Comments
franckprovost
Share With: