fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUIndonésie : des centaines de militants papous et une Australienne arrêtés

Indonésie : des centaines de militants papous et une Australienne arrêtés

franckprovost

Plusieurs centaines de militants en faveur de l’indépendance de la Papouasie, province de l’est de l’Indonésie, et une Australienne ont été arrêtés à travers le pays pendant le week-end, ont indiqué lundi la police et des organisations de protection des droits de l’Homme.

Quelque 233 militants dont l’Australienne Ronda Amy Harman, ont notamment été appréhendés samedi soir à Surabaya, la deuxième ville d’Indonésie, a confirmé à l’AFP le porte-parole de la police de l’est de Java Frans Barung Mangera.

La police a effectué ces arrestations dans un foyer d’étudiants, selon les médias locaux.

Au total plus de 500 militants ont été arrêtés dans le pays dans des opérations de police destinées à réprimer les manifestations du 1er décembre, une date que beaucoup de Papous considèrent comme l’anniversaire de leur indépendance après la colonisation hollandaise.

La Papouasie s’est déclarée indépendante à cette date en 1961, mais l’Indonésie a pris le contrôle par la force en 1963 de cette région riche en ressources naturelles. Elle a officiellement annexé la Papouasie en 1969.

De nombreux Papous, peuple ancestral de Papouasie occidentale, réclament l’indépendance, comme la Papouasie Nouvelle-Guinée, autre moitié de cette grande île qui l’a obtenue en 1975 après avoir été une colonie australienne.

Aucun des militants n’a été formellement inculpé à Surabaya mais Ronda Amy Harman a été transférée aux services migratoires.

L’ambassade d’Australie à Jakarta n’a pas répondu aux sollicitations dans l’immédiat.

« Ces personnes n’ont rien fait d’autre que de participer à un évènement public de façon pacifique », a souligné le directeur exécutif d’Amnesty Usman Hamid dans un communiqué.

« Ces arrestations arbitraires s’ajoutent à une longue liste de harcèlements, d’intimidations et d’arrestations dirigées vers les Papous », a-t-il dénoncé.

Jakarta garde un contrôle strict sur la Papouasie, et réprime un Mouvement de la Papouasie libre (OPM) qui mène une rébellion armée sporadique depuis les années 1960.

Source : AFP

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: