fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUAUSTRALIECULTURE AUSTRALIEINTERVIEW – Christelle Nativel : «Quand on aime la France, on veut partager sa musique.»

INTERVIEW – Christelle Nativel : «Quand on aime la France, on veut partager sa musique.»

franckprovost

Christelle Nativel, 32 ans, est une chanteuse professionnelle qui, depuis 2011 se produit un peu partout dans Sydney. Elle a accepté de rencontrer le Courrier Australien. Interview.

La musique n’a pas de frontière ; la seule langue, peut-être, que tous peuvent comprendre. Ainsi, quelques chanteurs et/ou chanteuses, étrangers du pays dans lequel ils vivent, retrouvent une grande partie de leur origine en chantant, ou en jouant, de la musique de leur pays natal. C’est le cas pour Christelle Nativel, 32 ans, chanteuse professionnelle née en France qui se produit dans les restaurants et lors d’événements importants. Après plusieurs dates en Australie et une tournée en Nouvelle-Calédonie en 2015, elle s’apprête à s’envoler pour la Thaïlande pour une tournée de 3 semaines. Elle s’est gentiment prêtée au jeu de l’interview. Nous l’avons donc rencontré, souriante et emmitouflée dans son manteau, dans un des restaurants du Queen Victoria Building. Un latté pour elle, un cappuccino pour nous.

Le Courrier Australien : Commençons par le plus simple. Depuis combien de temps te produis-tu sur Sydney ?
Christelle Nativel : Depuis 2011. J’ai commencé par des annonces, puis j’ai chanté lors de quelques mariages. Et au fur et à mesure, on fait des connaissances dans le milieu. On se créé notre propre réseau. J’ai suspendu pendant un an mon activité musicale pour me consacrer plus à la danse. Mais j’ai eu envie de revenir derrière le micro.20196449_243460996160689_1600269387_o

LCA : Ce n’est pas trop compliqué de se faire connaître quand on est étranger ?
C.N. : Il y a des moments plus difficiles que d’autres surtout que je fais ma propre promotion. Mais maintenant, je suis assez active. J’ai eu l’opportunité de chanter sur la scène principale lors du Bastille Day Festival. Et puis dans des hôtels/restaurants, surtout. Dont deux réguliers. Les Gourmandises de Paris, où pour le coup je chante uniquement en français, une fois par mois depuis deux an. Et à Alfie & Hetty, en acoustique, depuis un an et demi.

LCA : Comment on en vient à partager la chanson française dans un pays étranger ?
C.N. : Alors je ne chante pas uniquement en français. J’essaye d’élargir mon répertoire au maximum. Mais oui, la chanson française est importante pour moi. Parce que je l’aime et qu’elle est de qualité. Et quand on aime la France, on veut partager sa culture et sa musique.

LCA : Qu’est-ce que vous proposez ainsi au public ? Quel style principalement ?
C.N. : C’est clairement la soul et le gospel qui me correspondent le plus je pense. Ça me parle davantage, je ressens quelque chose de différent quand je chante ce genre de musique, j’y prends du plaisir. J’aime les chanteuses à voix comme Edith Piaf, Julie Zenatti, Lara Fabian… Sinon le style Jazz/Soul, j’adore Norah Jones, Ella Fitzgerald et bien d’autres. Mes représentations sont vraiment un mix de Jazz, de Soul, et de Pop. Des reprises essentiellement, mais j’essaye, à ma manière, d’y apporter plus de profondeur. Sans paraître prétentieuse (rires).

LCA : Et avant d’être sur Sydney, étiez-vous déjà chanteuse professionnelle ?
C.N. : Ma carrière a réellement commencé en 2009 lorsque j’ai réussi l’audition de Gospel pour 100 Voix (The 100 Voices of Gospel), la plus grande Chorale Américaine basée à Paris. J’ai chanté avec eux pendant 2 ans. On a fait de nombreuses dates, une tournée européenne. Et c’est avec le cœur lourd que je les ai quittés en 2011 pour partir en Australie, et ainsi me tourner vers de nouveaux projets. Sinon avant ça, j’ai participé à plusieurs show télévisés comme Pop Idol, la Nouvelle Star, ou encore The Voice.

« Pour ce qui est du chant, c’est venu tout naturellement. Depuis toujours je ne parle pas, je chante ! » 

LCA : Comment es-tu « tombée » dans la musique ? Et le chant spécifiquement ?
C.N. : C’est familial ! (rires). Je suis issue d’une famille d’artistes. Mon père, mon grand-père et ma sœur sont tous chanteurs, auteurs, compositeurs et multi-instrumentist. Mon compagnon est dans le milieu, ce qui est parfois compliqué pour travailler ensemble (rires). C’est difficile de concilier nos idées, on reste l’un et l’autre borné sur nos propres créations et opinions. Pour ce qui est du chant, c’est venu tout naturellement. Depuis toujours je ne parle pas, je chante ! (rires)

LCA : Vous chantez essentiellement des reprises. Mais il n’y a pas quelques compositions ?
C.N. : J’ai déjà sorti en France deux titres : une chanson au style zouk aux accents caraïbes «De l’avant » et une un peu plus pop « Parle-moi». Mais le plus important reste le titre «Peace & Love», écrite et composée par le producteur Australien, Roberto Fabian, qui m’a offert l’opportunité d’interpréter la version française de sa chanson traduite en plusieurs langues. Chanson réalisée en réponse aux différentes attaques terroristes dans le monde.

LCA : Et pour finir, quels sont tes projets actuels et futurs ?
C.N. : Pour le moment, je souhaite vraiment continuer de me produire dans les restaurants qui me font confiance tout en alimentant ma page Youtube que j’ai créée récemment. Puis, dans quelques jours, je pars trois semaines en Thaïlande pour faire une tournée à travers le pays. Donc Bangkok, Pattaya, Krabi et Phuket. Et je travaille actuellement à la réalisation de mon nouvel EP avec l’auteur-compositeur Yves Araste.

Joffrey Tridon

Retrouvez plus de contenus et d’informations à propos de Christelle sur les liens suivants de :

          – sa page Facebook

          – sa page Youtube

Comments
Share With: