fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUInvictus Games: Un powerlifter australien accusé de possession d’arme, drogues et stéroïdes

Invictus Games: Un powerlifter australien accusé de possession d’arme, drogues et stéroïdes

franckprovost

Le médaillé d’argent australien en powerlifter des Invictus Games 2017, Tyrone Ian Hawthorne, a tout récemment remporté une autre médaille d’argent hier soir en dynamophilie. Une compétition à laquelle il participe malgré les deux chefs d’accusation proclamés, il y a un mois, à son encontre, pour possession d’armes et drogues dures, après la découverte de stéroïdes, cocaïne et peptides cachés dans sa voiture.

Malgré les deux chefs d’accusation, l’athlète devrait également participer à la compétition de lancer de disque et de lancer de poids plus tard cette semaine. M. Gawthorne a également figuré dans les différents posts publicitaires des Invictus Games 2018 et son profil est toujours maintenu sur le site Web de l’Australian Defence Force. L’ancien carabinier de l’armée qui possède un hôtel, une salle de sport et des magasins de compléments alimentaires pour sportifs, Body Beyond Belief dans le nord du Queensland a également été présenté comme un fameux entrepreneur dans le magazine australien The Deal du mois dernier.

Quelle légitimité possède l’athlète Gawthorne à concourir des épreuves sportives, bien qu’il ait été auparavant accusé de posséder des stéroïdes, et plusieurs autres drogues stimulantes? 

À cette question, la direction de l’équipe australienne a déclaré être au courant des allégations portées contre le candidat, mais qu’elle n’était pas en mesure d’agir en faveur ou non de sa candidature au sein des Invictus Games 2018 pour la simple raison que l’affaire est uniquement en cours et non pas résolue. 

« Tous les membres de l’équipe australienne Invictus Games 2018 sont liés par le code de conduite de l’équipe. Ce code reflète les normes et les valeurs des jeux Invictus », declare la direction de l’équipe australienne. « Des mesures appropriées seront prises dans le cas où il est constaté que quelqu’un a enfreint le code de conduite de l’équipe. »

« Comme il s’agit d’une affaire juridique en cours, nous ne sommes pas en mesure de faire d’autres commentaires. »

Source : ABC

—————————————–

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: