fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUSCIENCES« La menace d’un Tsunami à Sydney est bien réelle »

« La menace d’un Tsunami à Sydney est bien réelle »

franckprovost

Les habitants de Sydney doivent prendre au sérieux les avertissements relatifs aux tsunamis, car la menace qui pèse sur la ville portuaire est bien réelle, selon les récentes recherches menées par l’Université de Newcastle et le Bureau of Meteorology. Plusieurs modèles ont été créés pour prévoir et mieux appréhender des tsunamis de différentes intensités. 

L’auteur principal du rapport, Kaya Wilson, a déclaré que la recherche visait à sensibiliser la communauté et à faire en sorte que les personnes prennent les avertissements de tsunami au sérieux.

« C’est quelque chose qui pourrait arriver ici et qui pourrait être dévastateur … Nous ne voulons pas que les gens s’inquiètent, mais nous voulons qu’ils sachent que la menace est réelle », a déclaré M. Wilson.

Il existe deux zones de subduction proches de Sydney, l’une près de Vanuatu et l’autre au sud de la Nouvelle-Zélande à des endroits où des plaques tectoniques se rencontrent. Si un tremblement de terre devait se produire dans l’une des zones et créer assez de tension, la force pourrait pousser l’eau et provoquer un tsunami au large des côtes australiennes.

Le mur d’eau de style « hollywoodien » ne serait pas ce que les gens verraient. « Si c’était un tremblement de terre vraiment important, ce serait une séquence de vagues et pas seulement une et il y aurait une montée et une descente très rapides des niveaux d’eau », a-t-il déclaré.

Manly Corso et les baies méridionales du port telles que Rushcutters Bay et Double Bay sont les plus menacées. Les vagues pourraient aller et venir à des vitesses rapides sur des heures, voire des jours, a déclaré M. Wilson.

L’étude a révélé qu’il existait un risque de formation de tourbillons dangereux près du pont Spit sur les plages du nord de Sydney, ce qui aurait déjà eu lieu en 1960 lors du tsunami au Chili.

Hannah Power, responsable de projet et géoscientifique côtière, a déclaré qu’elle ne s’attendait pas à un risque pour la CDB de Sydney, mais que des courants forts et des mouvements d’eau rapides et imprévisibles feraient du port un lieu peu sûr.

Source : Yahoo

—————————————————–

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: