fbpx
HomeACTULa Nouvelle-Zélande entre en récession avec un repli de 12% au 2T

La Nouvelle-Zélande entre en récession avec un repli de 12% au 2T

L’économie néo-zélandaise a enregistré une chute record durant le deuxième trimestre, entrant officiellement en récession du fait de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, selon des données officielles publiées jeudi, à moins d’un mois des élections générales.

“Le repli de 12,2% du Produit intérieur brut sur le trimestre est de loin le plus important enregistré en Nouvelle-Zélande”, a déclaré l’agence nationale de la statistique.

Le deuxième trimestre avait coïncidé avec l’application d’un confinement strict, débuté fin mars et levé deux mois plus tard.

Le porte-parole de l’agence, Paul Pascoe a par ailleurs estimé que la fermeture des frontières de l’archipel depuis le 19 mars avait eu un impact énorme sur plusieurs secteurs de l’économie.

“Les industries tels que le commerce de détail, l’hôtellerie, la restauration ainsi que les transports ont vu leurs revenus chuter significativement car ils ont été parmi les plus affectés par l’interdiction de voyages internationaux et le confinement strict imposé”, a-t-il expliqué.

“D’autres industries, telles que les denrées alimentaires et les boissons ont nettement moins souffert de la période”, a ajouté M. Pascoe.

L’archipel avait enregistré une première baisse de 1,6% de son Produit intérieur brut sur les trois premiers mois de l’année, amenant le pays à entrer désormais officiellement en récession.

Pour autant, le recul de 12,2% est moins important que ne l’avait envisagé le gouvernement cette semaine, tablant plutôt sur un repli de 16%, et quasiment moitié moins que les prévisions de chute de 23,5% anticipé lors de la présentation du budget en mai dernier.

Le ministre des Finances Grant Robertson a estimé que les mesures mises en place par le gouvernement de la Première ministre Jacinda Ardern, qui espère être reconduit lors des élections prévues le 17 octobre, avaient permis de limiter les conséquences économiques de la pandémie.

“Agir fort et rapidement signifie que nous pouvons revenir plus vite et plus fort”, a-t-il insisté, “les économistes s’attendent à un record de croissance pour le troisième trimestre”.

L’opposition du National Party a cependant estimé que le gouvernement n’avait pas su maintenir l’économie à flot, comparant la situation du pays à celle de son voisin, l’Australie, qui n’a connu qu’un recul de 7% de son PIB en adoptant une approche moins stricte en terme de confinement et de contrôle aux frontières.

“Le manque de pragmatisme et de plan clair de la part du Labour a renforcé le choc économique et provoqué un impact plus violent que nécessaire”, a déclaré une porte-parole de National Party, pour qui “les dommages à l’économie ont été enregistré sur trois mois mais dureront des décennies”.

Depuis le début de la pandémie, la Nouvelle-Zélande n’a compté que 25 morts liés au nouveau coronavirus, sur une population totale de cinq millions d’habitants.

 

Produire quotidiennement de l’information pertinente, représente un coût humain, logistique et informatique considérable, dont l’essentiel est financé par la publicité.

Durant cette crise sanitaire et économique, la publicité est en chute libre, notre journal a donc besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer sa mission d’informer quotidiennement des milliers de personnes.   

Nous avons donc décidé de lancer un appel aux contributions.  Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse pour notre avenir.

 


Envie de nous aider autrement? Pourquoi ne pas commander le livre bilingue Collector’s Edition du Courrier Australien?

Sélection des articles les plus emblématiques, des histoires les plus marquantes, ce recueil d’archives est un objet chargé d’histoire, témoin des relations franco-australiennes de 1892 à 1945 (première partie).

Commandez ICI

$
Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.
Termes

Total du don : $15

Share With: