fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULa Première ministre de Nouvelle-Galles du Sud se fixe un objectif pour la réouverture des frontières

La Première ministre de Nouvelle-Galles du Sud se fixe un objectif pour la réouverture des frontières

Gladys Berejiklian, Première ministre de Nouvelles-Galles du Sud, a déclaré qu’elle espérait que cet hiver soit le dernier passé avec des mesures sanitaires. Elle a également précisé que plus de 5 millions de résidents du NSW devraient être complètement vaccinés avant que son gouvernement considère la réouverture des frontières internationales.

Mme Berejiklian a aussi tenu à rappeler aux personnes âgées de plus de 50 ans qu’il était très imprudent de retarder la prise de leurs doses.

« Nous n’avons aucune assurance quant au futur approvisionnement des vaccins » a-t-elle expliqué. « Si vous avez un vaccin qui est sûr et disponible pour vous, vous devriez prendre votre dose dès que vous le pouvez ».

Le Premier ministre de la Santé de l’état, Brad Hazzard a précisé  qu’il serait dans tous les cas inévitable que le virus revienne dans la communauté après l’ouverture des frontières. Une raison de plus, selon lui, de se faire vacciner le plus vite possible.

Le Premier ministre Australien, Scott Morrison s’est à nouveau engagé ce lundi sur son objectif d’ouverture des frontières au milieu de l’année 2022. Il a justifié cette date par la volonté des Australiens d’avoir une « approche prudente » quant à la réouverture sur le monde du pays.

Mme Berejiklian a annoncé que son état allait plus vite que l’approvisionnement en vaccins assuré par le Gouvernement fédéral. Elle a indiqué qu’au moins 10 millions de doses étaient nécessaires pour que la majorité de la population du NSW soit vaccinée.

« J’aimerais que cela soit atteint plus tôt que d’ici le milieu de l’année prochaine et cela dépend de combien de doses nous disposons et de notre vitesse à vacciner la population ».

A ce jour, 926 242 doses ont été administrées en NSW. Ce lundi, le centre de vaccination de masse de l’état situé à Homebush a commencé les vaccinations des personnes de plus de 40 avec les surplus des doses Pfizer. L’état a mis en place une « liste d’attente » sur laquelle les personnes âgées de 40 à 49 ans peuvent s’inscrire pour recevoir les doses n’ayant pas été administrées dans la journée.

Mme Berejiklian a justifié cette méthode par le besoin de réfrigération et les difficultés de conservation du vaccin Pfizer dont toutes les doses devaient donc être distribuées le plus rapidement possible.

La Première ministre de Nouvelles Galles du Sud n’a cependant pas souhaité donner de prévision de date à laquelle son objectif de 5 millions de personnes vaccinées serait atteint.

Les personnes âgées de plus de 50 ans peuvent réserver leur vaccination avec l’AstraZeneca dans le centre de vaccination de Homebush s’ils n’ont pas pu se faire vacciner par leur médecin.

Share With: