fbpx
HomeAFPLa vague de froid généralisée arrive en France

La vague de froid généralisée arrive en France

Paris (AFP) – Une vague de froid arrive lundi sur la quasi-totalité de la France, la première de cette ampleur depuis 2012, alors que le gouvernement a mis en place un « pilotage national quotidien » exceptionnel.

Sous l’influence d’air froid en provenance du nord-est de l’Europe, les températures seront inférieures de « quatre à huit degrés » aux normales saisonnières, selon Météo-France.

Le thermomètre devrait tomber à -11 à Mulhouse, -9 dans le Massif central et à Strasbourg, -6 à Toulouse et -4 à Marseille.

« On n’est pas dans des températures exceptionnelles », souligne toutefois Patrick Galois, prévisionniste à Météo-France. »On peut parler de vague de froid d’intensité modérée, d’un bon coup de froid. »

Rien à voir avec les « vagues de froid historiques comme celles de février 1956 ou de janvier 1985 », quand la température avait plongé à -19 à Toulouse, explique-t-il. 

Le coup de froid attendu ne devrait pas non plus avoir la même intensité que la dernière vague notable, en 2012, selon Météo-France.

C’est cependant la première fois depuis cette date que le pays connaîtra « un froid aussi généralisé et peut-être durable », précise Emmanuel Demaël, également prévisionniste à Météo-France.

Dès ce lundi, des gelées matinales sont attendues entre -4/-5 et 0 degrés dans le centre, l’Est et l’arrière-pays provençal.

– ‘Ressenti de -20 degrés’ –

Le thermomètre devrait surtout plonger à partir de mardi et, durant le reste de la semaine, les températures seront souvent fortement négatives la nuit et le resteront parfois toute la journée.

« Les températures ressenties seront au plus bas mercredi et jeudi car il y aura plus de vent », précise M. Demaël.Ainsi, dans le Nord-est, une température de moins 10 conjuguée à une bise de 50 km/h, « donnera lieu à un ressenti de moins 20 environ ».

Selon Météo-France, ce froid glacial et sec pourrait se poursuivre la semaine prochaine.La faute à un anticyclone qui fait descendre de l’air froid du nord-est de l’Europe vers la France.

Face à cette offensive du froid, le gouvernement a mis en place samedi un « pilotage national quotidien » pour anticiper au mieux les besoins.

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a appelé les collectivités locales et les associations à mettre à disposition des locaux pour les sans-abri.

La sécurité civile, la police, la gendarmerie et les sapeurs-pompiers sont également mobilisés.Un « bilan quotidien des besoins » doit être établi par les préfets.

La ministre de la Santé Marisol Touraine avait appelé dès vendredi à « une vigilance accrue », pour prévenir les intoxications au monoxyde de carbone, les chutes dues à la neige et les conséquences sanitaires liées au froid, alors que l’épidémie de grippe saisonnière bat son plein.Des messages ont été diffusés ce week-end à la radio.

Bien que le froid risque d’entraîner une hausse de la consommation d’électricité, « il n’y a pas de coupures programmées », a indiqué le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, RTE.

Il pourrait cependant être contraint de déclencher dès mardi des mesures exceptionnelles, comme d’encourager les consommateurs à réduire leur consommation pendant les heures de pointe.

Cette vague de froid survient quelques jours après la tempête hivernale qui a frappé le pays jeudi et vendredi, privant plus de 330.000 foyers d’électricité, et alors qu’un épisode neigeux a conduit Météo France à placer ce lundi quatre départements du massif pyrénéen (Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne et Ariège) en vigilance orange neige et verglas avec un risque « très fort » d’avalanche. 

L’accès routier à la principauté d’Andorre est fermé depuis samedi matin.

Une avalanche s’est déjà produite samedi en début d’après-midi dans le secteur de Laruns (Pyrénées-Atlantiques), provoquant la mort d’une randonneuse.


Source: AFP

Share With:
Tags