fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUL’aéroport de Sydney en arrêt après la détection de fumée à l’intérieur de la tour de contrôle

L’aéroport de Sydney en arrêt après la détection de fumée à l’intérieur de la tour de contrôle

franckprovost

Des dizaines d’avions ont été détournés de l’aéroport de Sydney et des centaines de passagers sont restés coincés sur le tarmac après un problème dans la tour de contrôle.

Tous les contrôleurs de la circulation aérienne ont été évacués vers 11 h 40 et les pompiers de l’Air Services Australia et de la NSW Fire and Rescue se sont précipités sur les lieux après qu’un incendie eut été signalé dans la tour.
Une porte-parole d’Air Services Australia a déclaré qu’un arrêt complet au sol avait été initialement mis en place, ce qui signifie qu’aucun avion n’atterrissait ou ne décollait.
La tour de contrôle a été remise en service un peu avant 13 h aujourd’hui et les arrivées ont commencé à être traitées et les avions ont décollé.
« Nous essayons de faciliter le trafic du mieux que nous pouvons. Il est conseillé aux passagers de contacter leur compagnie aérienne pour plus de détails sur l’état de leur vol « , a déclaré une porte-parole des Services aériens.

Une porte-parole de l’aéroport de Sydney a déclaré que les vols intérieurs accusaient des retards pouvant aller jusqu’à 60 minutes et les vols internationaux jusqu’à 80 minutes.

Le personnel a reçu le feu vert pour retourner à la tour.

Une batterie défectueuse, fixée au système informatique de la tour, avait commencé à fumer à 11 h 40 aujourd’hui au premier niveau du bâtiment, ce qui a déclenché l’alarme incendie.
« Les composants internes du système de batteries avaient commencé à fumer, ce qui a créé cette odeur désagréable de brûlé électrique « , a déclaré M. Jonas.

Des contrôleurs de la circulation aérienne de Victoria ont aidé l’aéroport de Sydney et certains avions à atterrir.
Les compagnies aériennes sont en train d’informer leurs passagers des retards car des centaines d’autres sont encore assis sur le tarmac et attendent que leurs avions décollent.

Source : News.com.au


Suivez Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et abonnez-vous gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous

Comments
Share With: