fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUL’armurier fournisseur du terroriste des mosquées ne se sent pas coupable

L’armurier fournisseur du terroriste des mosquées ne se sent pas coupable

nc

L’armurier néo-zélandais qui a vendu des armes au tireur des mosquées a déclaré lundi ne ressentir aucune culpabilité pour la mort de 50 fidèles.

David Tipple, directeur général de Gun City, a confirmé qu’il avait vendu au suspect Brenton Tarrant quatre armes à feu ainsi que des munitions.

« Nous n’avons rien décelé d’extraordinaire quant à ce détenteur de permis de port d’armes », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Christchurch, la ville de l’île du Sud où le tueur a commis un carnage vendredi.

M. Turner s’est refusé à répondre aux questions sur le fait que le tireur s’était servi d’armes venant de son commerce, estimant que l’heure n’était pas au débat sur les armes. Et comme on lui demandait s’il ressentait une forme de culpabilité quelconque, il a répondu: « non ».

Il a ajouté qu’il continuerait à vendre ses armes à toute personne munie des mêmes papiers que le tireur, et qu’il appartenait aux autorités de trancher sur les demandes de port d’arme.

Selon les dernières statistiques, la police a approuvé 99,6% des près de 45.000 demandes de port d’armes déposées en 2017, l’année où Brenton Tarrant a obtenu le sien.

En revanche, a ajouté M. Tipple, l’arme semi-automatique de type militaire (MSSA) vue dans la vidéo publiée en direct par le tireur lors des attaques ne vient pas de son magasin.

Tarrant a obtenu un permis standard de « catégorie A » en novembre 2017 et a acheté en ligne quatre armes en quatre mois, a ajouté l’armurier.

Il a démenti qu’il y ait une ruée sur les armes à feu, alors que la Première ministre Jacinda Ardern a dit vouloir durcir la législation sur les armes. « C’est un mensonge. Un certain nombre de personnes veulent vendre leurs armes à feu semi-automatiques du fait de cet incident ».

Source : AFP

Suivez Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et abonnez-vous gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous

Comments
nc
Share With: