fbpx
HomeACTUAUSTRALIESPORT AUSTRALIEL’Asie va-t-elle perdre un représentant à la Coupe du monde 2018?

L’Asie va-t-elle perdre un représentant à la Coupe du monde 2018?

Les pauvres résultats enregistrés par les équipes asiatiques au mondial brésilien auront-ils des conséquences sur le nombre de qualifiés du continent asiatique lors du prochain monidal en Russie? La question érite d’être posée car les places sont très convoitées…

Le Japon, la République de Corée, l’Iran et l’Australie n’ont pas gagné un seul match au Brésil et n’ont donc logiquement pas capables de sortir de la phase de groupe. Ce triste constat met encore plus en exergue les résultats enregistrés par les équipes de la CONCACAF (Mexique, USA et surtout Costa Rica) ou de la CONMEBOL (Chili, Uruguay, Colombie, Argentine ou Brésil). Tous ses représenatants se sont relativement facilement qualifiés au minimum pour un seizième de finale.

Malgré ce constat, le Secrétaire Géneral de l’Asian Football Confederation, Alex Soosay se dit extrêmement confiant et affirme que le continent ne perdra pas son quota de points quatre et demi.

“Le quota Coupe du Monde est décidée par le comité exécutif de la FIFA et il n’y a aucune raison qu’ils doivent réduire le contingent de l’Asie”, a déclaré Soosay en exclusivité a SBS.

“Même si la CONCACAF et le CONMEBOL vont certainement demander d’augmenter leur quota d’au moins un demi-point pour disposer chacun de 5 qualifiés directs, il ne serait pas bon que l’Asie perde son allocation sur la base d’un tournoi unique. Nos prestations étaient brillantes ou correctes en 2002, 2006 et 2010”, affirme le Secrétaire Général.

Il ne mentionne pas le jeu politique et d’influence que peuvent avoir de grandes nations comme le Japon, la Chine ou… le Qatar pour maintenir le quota actuel à 4,5. Inutile de vous rappeler qui va organiser la Coupe du monde en 2022… L’Asie reste également une terre prometteuse pour le marketing football avec une masse énorme de supporters potentiels à convertir en consommateurs!

La Coupe d’Asie an Australie doit servir de vitrine

Le classement respectif des représentants au dernier classement FIFA n’est pas très glorieux et confirme un tassement de football asiatique. Aucune équipe ne figure dans le top 40 mondial. Le Japon est 44e, l’Iran 48e, l’Ouzbekistan 51e, Jordanie 56e, République de Corée 57e, les Emirats Arabes Unie 65e, Oman 67e et l’Australie pointe a une triste 79e place!

Même si l’Iran, la Corée et l’Australie sont relativement jeunes équipes et devraient progresser, le football asiatique connaît une crise sans précédent.

Soosay se console en affirmant que des jours meilleurs arriveront. “Notre football va de mieux en mieux. Il ya un an et demi, nos performances étaient remarquables dans le tournoi olympique avec le Japon et la République de Corée en demi-finales. Les joueuses japonaises sont aussi les champions mondiaux.”

La prochaine Coupe d’Asie en Australie en Janvier devrait servir de déclic pour mettre en vitrine les meilleurs éléments du continent. Outre la pauvreté de la formation des jeunes, les quelques élus professionnels ont besoin de s’aguerrir au contact des meilleurs dans les championnats européens. Le succès populaire devrait aussi confirmer que ce sport a unavenir en Asie et en Australie.

Share With: