fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUL’Australie au deuxième rang des destinations les plus prisées des investisseurs immobiliers chinois

L’Australie au deuxième rang des destinations les plus prisées des investisseurs immobiliers chinois

gjfood

Selon un nouveau rapport, les investisseurs chinois ont investi l’année dernière 17.4 milliards de dollars US (24.5  milliards AUD) dans l’immobilier australien.

Selon Juwai.com, l’un des sites immobiliers internationaux les plus importants, cette somme place l’Australie au deuxième rang des destinations des investisseurs immobiliers chinois. L’immobilier australien représente en effet près de 15% des 119,7 milliards de dollars dépensés par les investisseurs chinois dans l’immobilier étranger en 2017.

La grande majorité a été investie pour le logement, avec 14,1 milliards de dollars dans l’immobilier résidentiel en Australie et 3,3 milliards de dollars en immobilier commercial, a indiqué Juwai.

Cependant, la demande chinoise pour l’immobilier australien a diminué de plus de 25% par rapport aux niveaux de 2016 (- 6,4 milliards de dollars US). Les experts attribuent cette diminution à des contrôles plus stricts sur les investissements sortants du gouvernement chinois.

invest chine«Les contrôles de capitaux, les restrictions sur le financement bancaire pour les acheteurs étrangers et les nouvelles taxes et restrictions sur les acheteurs étrangers ont permis de réduire les investissements chinois en 2017. Cette année, nous prévoyons une croissance modérée, en rapport avec l’objectif de Pékin d’investissements étrangers gérés et rationnels.», a déclaré Carrie Law, PDG de Juwai.

Selon Juwai, malgré cette diminution, l’Australie continue d’être prisée par les investisseurs chinois. Elle se classant au deuxième rang derrière les États-Unis en termes de nombre et de valeur des demandes d’achat de propriétés résidentielles. Les investisseurs chinois considèrent toujours la propriété australienne comme une «valeur à long terme» malgré les droits d’enregistrements élevés.

« La majorité de nos acheteurs résidentiels achètent pour leur propre usage, parce qu’ils ont des enfants qui étudient ou travaillent ici, ou parce qu’ils prévoient de visiter régulièrement ou de prendre leur retraite ici. L’Australie offre un environnement stable, la sécurité, des établissements d’enseignement de qualité et une qualité de vie élevée. Les relations parfois tendues entre les législateurs à Beijing et à Canberra n’ont pas freiné l’enthousiasme de la Chine pour l’immobilier résidentiel en Australie », a déclaré Mme Law.

L’impact de l’investissement étranger sur les prix de l’immobilier
L’investissement étranger dans l’immobilier résidentiel australien est devenu un sujet controversé, car les prix de l’immobilier à Sydney et à Melbourne ont monté en flèche au cours de la dernière décennie.

L’investissement étranger est à présent en grande partie limité par le Australia’s Foreign Investment Review Board (FIRB) (le Comité d’examen des investissements étrangers) aux nouvelles constructions et aux nouveaux aménagements qui viennent s’ajouter au parc de logements existant.

La modélisation effectuée par le Trésor en décembre 2016 a suggéré que l’investissement étranger n’avait qu’un léger effet sur les prix de l’immobilier résidentiel. «Les investissements étrangers dans l’immobilier résidentiel ont été concentrés à Melbourne et à Sydney au cours de la période de l’étude. Alors que Melbourne a reçu plus d’approbations d’investissements étrangers que Sydney, la croissance des prix à Sydney a été beaucoup plus forte qu’à Melbourne », a noté le FIRB.

Cependant, les spécialistes du logement estiment que l’impact réel des investissements étrangers sur les quartiers d’Australie est difficile à évaluer sans que des données plus détaillées soient rendues publiques.

Sources: Thenewdaily.com.au

———————————————-

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

 

Comments
franckprovost
Share With: