fbpx
HomeACTUL'Australie durcit les lois sur la propriété pour les étrangers

L'Australie durcit les lois sur la propriété pour les étrangers

Les étrangers qui contreviendraient à la loi en achetant des propriétés australiennes pourront être condamnés jusqu’à trois ans de prison ou des amendes allant de 127.500 dollars australiens (89.330 €) pour les particuliers et 637.500 dollars australiens(448.961 €) pour les entreprises, selon de nouvelles règles publiées samedi.

En annonçant ces durcissements, le Premier ministre conservateur, Tony Abbott, a précisé que son gouvernement restait favorable aux investissements étrangers. “Mais cela doit être le bon investissement étranger, pour les bonnes choses et nous avons besoin d’un système pour examiner les investissements étrangers qui encouragent la confiance du public que l’investissement étranger dont nous avons besoin est dans l’intérêt national de l’Australie“. 

Les étrangers ne sont autorisés à acheter que des nouvelles habitations et ne peuvent acquérir des résidences déjà construites en Australie. Le gouvernement juge que la loi est peu appliquée. 

De riches étrangers, pour la plupart chinois, sont accusés de faire monter les prix de l’immobilier, notamment à Sydney et Melbourne, le marché résidentiel devenant hors de portée pour les Australiens. 

Les nouvelles dispositions prévoient également de sanctionner les agents immobiliers qui auraient aidé un étranger à outrepasser la loi.

Ces changements interviennent peu après l’annonce du gouvernement qu’il introduirait des taxes sur toutes les demandes d’investissements étrangers.

Le ministre des Finances, Joe Hockey, a indiqué que le gouvernement enquêtait déjà sur près de 100 cas d’achats illégaux et une propriété a été saisie et est en passe d’être revendue à un Australien.  M. Hockey a précisé que les investisseurs étrangers avaient jusqu’au 30 novembre pour se mettre en conformité avec la loi.

“Si vous jouez selon les règles, il n’y a pas de lieu plus accueillant que l’Australie, a de son côté affirmé M. Abbott.

© 1994-2015 Agence France-Presse

Share With: