fbpx
HomeACTUL’Australie occupe la 11e place des pays les moins corrompus dans le monde

L’Australie occupe la 11e place des pays les moins corrompus dans le monde

L’Australie est le 11e pays le moins corrompus dans le monde, selon l’indice de perception de la corruption mondiale de cette année. L’Indice de Perceptions de la Corruption de Transparency International 2014*, publié ce mercredi, montre le Danemark est le pays le moins corrompu dans le monde, la Nouvelle-Zélande se classe deuxième.

L’indice utilisé se base sur un système de points, 100 étant très « propre » et 0 étant très corrompu. L’Australie a marqué 80 points dans l’indice de cette année, en baisse d’un point. Elle avait en effet obtenu la cote de 81 en 2013 et 85 en 2012. La Suisse réalise un excellent score avec une 5e place, le Canada est 10e avec 81 points, la Belgique se classe 15e, la France occupe une pauvre 26e place avec un score de 69 (-2).

Sur les 175 pays de l’indice, plus des deux tiers sont en dessous de 50, y compris l’Egypte (37), le Vietnam (31), la Russie (27), le Cambodge (21).

Les pays nordiques font un très beau tir groupé avec le Danemark, la Finlande, la Suède et la Norvège dans le TOP 5 ! Le pays ayant accompli le pus bel effort sont l’Afghanistan (+4), Saint-Vincent (+5).

moins corrompuLa Somalie et la Corée du Nord sont les deux pays considérés comme les plus mauvais élèves. Ils ont vu leur cote plafonnée à 8 points. La Chine, la Turquie et l’Angola ont ont connu la plus grande baisse par rapport à 2013. Ils ont en effet perdus quatre ou cinq points.

pluscorrompu

“L’Indice de perceptions de la corruption 2014 montre que la croissance économique est minée et que les efforts pour mettre fin à la corruption fondent lorsque les dirigeants et hauts fonctionnaires abusent de leur pouvoir avec l’intention d’affecter des fonds publics à des fins personnelles.

Les pays en bas de classement doivent adopter des mesures radicales en faveur de leur peuple et contre la corruption. Les pays en haut de l’indice devraient s’assurer qu’ils n’exportent pas certaines pratiques de corruption à des pays sous-développés”, a déclaré M. Ugaz, The chair of Transparency International, dans un communiqué.

 

*L’indice, qui mesure la perception de la corruption, est basé sur les opinions de la corruption du secteur public d’experts. La transparence et l’accès facile à l’information peuvent renforcer les scores des pays tandis qu’un manque de responsabilité dans le secteur public peut les endommager.

Sources: transparence.org    –   SBS

Share With: