fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTUL’Australie va-t-elle manquer son objectif de climat pour 2030?

L’Australie va-t-elle manquer son objectif de climat pour 2030?

Selon les nouvelles données du gouvernement fédéral, l’Australie manquera son objectif de climat pour Paris 2030, les émissions ayant augmenté ces quatre dernières années.

Le gouvernement Abbott s’est engagé à réduire les émissions d’au moins 26% par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030 – une décision qui s’est consolidée en 2016, lorsque Malcolm Turnbull a rédigé le texte et ratifié l’Accord de Paris. Depuis lors, le Premier ministre Scott Morrison a déclaré que l’Australie atteindrait difficilement cet objectif.

Toutefois, les dernières prévisions d’émissions de carbone, publiées par le ministère de l’Environnement et de l’Énergie, prédisent que l’Australie ne réduira ses émissions de carbone que de 7% d’ici 2030, soit bien en deçà de l’objectif.

Malgré les chiffres, la ministre de l’Environnement, Melissa Price, a insisté sur le fait que le gouvernement respecterait l’engagement de Paris.

« Nous sommes très à l’aise là où nous sommes assis et nous sommes très confiants de pouvoir atteindre notre objectif de 2030« , a-t-elle déclaré. « En ce qui concerne le secteur de l’électricité, nous réussissons trop à réduire les émissions dans ce secteur. Je suis vraiment fière des politiques que nous avons. »

Le professeur Frank Jotzo, expert en politique sur les changements climatiques à l’ « Australian National University« , a déclaré que l’insistance de Mme Price sur le respect par l’Australie de ses engagements de Paris était « trompeur« . L’Australie fait partie des pays qui ne sont pas en voie d’atteindre leurs objectifs de réduction des émissions de carbone de Paris d’ici 2030, a averti un rapport de l’ONU.

« Il n’y a aucune base dans les informations fournies dans le rapport aujourd’hui pour suggérer que l’Australie est sur la bonne voie pour atteindre l’objectif d’émissions pour 2030, pas du tout« , a-t-il déclaré.

Le professeur Jotzo a déclaré que, alors que les chiffres indiquaient une réduction des émissions d’électricité, les émissions d’autres secteurs, tels que les transports et les émissions dites « fugitives » (émissions de gaz provenant des activités industrielles) étaient en augmentation. Pourtant, les émissions globales ont régulièrement augmenté depuis 2014.

Le porte-parole du parti travailliste, Mark Dreyfus, s’est emparé des chiffres, et accuse le gouvernement de cacher la vérité.

« Ce dont nous avons besoin, c’est d’un gouvernement autre que ce gouvernement chaotique dysfonctionnel, encore pas prêt à mettre en place une politique climatique« , a-t-il déclaré.

Source : The New Daily

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: