fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULe changement climatique, menace numéro 1 pour les pays avancés

Le changement climatique, menace numéro 1 pour les pays avancés

tfm

Le changement climatique et le risque de propagation de maladies infectieuses sont considérés comme les plus grandes menaces mondiales par la population de 14 pays avancés, selon une étude publiée mercredi par le Pew Research Center.

Dans des enquêtes précédentes menées en 2013, 2016, 2017 et 2018 parfois auprès d’un plus grand nombre de pays, le changement climatique et le terrorisme – sous la forme de l’Etat islamique (EI) ou des groupes extrémistes islamiques en général – étaient alors perçues comme les principales menaces.

Ce centre de réflexion américain indépendant, basé à Washington, a cette fois interrogé du 10 juin au 3 août quelque 14.276 adultes vivant aux Etats-Unis, Canada, Danemark, Pays-Bas, Japon, en Belgique, France, Allemagne, Italie, Espagne, Suède, Royaume-Uni, Australie et Corée du Sud.

“Dans une année où la pandémie de Covid-19 a dominé les manchettes de l’actualité à travers le monde, il n’est peut-être pas surprenant de découvrir que la majorité des 14 pays interrogés cet été (69%) considèrent la propagation des maladies infectieuses comme une menace majeure pour leur pays”, juste derrière le risque climatique (70%), écrivent les auteurs de cette enquête.

Plus surprenant, en revanche, les pays européens inclus dans cette enquête placent le changement climatique bien avant le risque de propagation des maladies: à hauteur de 83% pour la France, l’Italie et l’Espagne.

Les Etats-Unis placent, eux, le risque de propagation de maladies en premier, à hauteur de 78%.

La conjoncture économique mondiale et les cyberattaques ont également été citées parmi les principales menaces.

Dans cette dernière édition, deux pays, le Danemark et l’Australie placent même les cyberattaques comme la principale menace pour leur pays.

S’agissant de l’économie mondiale, en récession à cause de la pandémie de Covid-19, les inquiétudes ont “considérablement augmenté dans la plupart des pays depuis la dernière question posée en 2018”, ajoutent les auteurs.

Une majorité de personnes (58%) décrivent la situation de l’économie mondiale comme une menace “majeure”.

Dans presque tous les pays où la question avait déjà été posée en 2018, la part des personnes qui se sentent menacées par la situation économique mondiale a augmenté d’au moins 10 points de pourcentage.

Ce changement a été plus prononcé au Royaume-Uni, où 65% affirment désormais que l’état de l’économie mondiale est une menace majeure, contre 41% qui étaient de cet avis il y a deux ans, soit +24 points de pourcentage.

Même tendance au Japon (+22 points), qui a connu sa plus forte baisse jamais enregistrée en produit intérieur brut, et en France (+21 points), où le PIB s’est contracté de 13,8% au deuxième trimestre 2020.

dppp

 

Produire quotidiennement de l’information pertinente, représente un coût humain, logistique et informatique considérable, dont l’essentiel est financé par la publicité.

Durant cette crise sanitaire et économique, la publicité est en chute libre, notre journal a donc besoin du soutien de ses lecteurs pour continuer sa mission d’informer quotidiennement des milliers de personnes.   

Nous avons donc décidé de lancer un appel aux contributions.  Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse pour notre avenir.

 


Envie de nous aider autrement? Pourquoi ne pas commander le livre bilingue Collector’s Edition du Courrier Australien?

Sélection des articles les plus emblématiques, des histoires les plus marquantes, ce recueil d’archives est un objet chargé d’histoire, témoin des relations franco-australiennes de 1892 à 1945 (première partie).

Commandez ICI

$
Sélectionnez un moyen de paiement
Informations personnelles

Information de carte bancaire
Paiement sécurisé par SSL.
Termes

Total du don : $15

Share With: