fbpx
HomeACTULe Courrier Australien collabore avec la presse nationale pour résoudre une enquête

Le Courrier Australien collabore avec la presse nationale pour résoudre une enquête

Une petite annonce personnelle publiée dans l’édition de décembre 1994 du Courrier Australien pourrait être la clé pour résoudre une affaire de disparition en Australie.

Un nouveau podcast de 7News.com.au , intitulé The Lady Vanishes, a enregistré près de trois millions d’écoutes et suscité un intérêt mondial pour cette affaire assez déroutante.

Ancienne enseignante à Gold Coast et mère de deux enfants, Marion Barter est partie à l’étranger en 1997, après avoir vendu sa maison. Elle a dit à sa famille qu’elle prévoyait des vacances d’un an.

Mais en quelques semaines, elle a tout simplement disparu. Marion avait 51 ans et était l’ex-femme de l’ancien grand joueur de football australien Johnny Warren.

Cette disparition énigmatique a depuis connu de nombreux rebondissements mettant en doute la théorie policière selon laquelle Marion aurait choisi de disparaître de son plein gré.

Des années après sa disparition, sa fille Sally a appris que Marion avait changé son nom, devenant “Florabella Natalia Marion Remakel” juste avant de quitter l’Australie. Remakel est le même nom de famille que l’auteur de l’annonce personnelle Le Courrier Australien de 1994, M. F. Remakel.

Il est important de noter que Marion était trois fois divorcée au moment où Monsieur Remakel a posté son annonce visant à trouver l’âme sœur.

Voici l’annonce telle qu’elle a été publiée dans Le Courrier Australien dans la rubrique “rencontre”:

On y voit qu’il y a deux possibilités pour les partenaires potentiels de contacter l’auteur. Un numéro de téléphone d’une part et, d’autre part, une boîte postale à Lennox Head dans le nord de la Nouvelle-Galles du Sud, à seulement 20 minutes de l’endroit où Marion aurait été vue pour la dernière fois en Australie.

Après près d’une décennie d’inactivité, la police de Nouvelle-Galles du Sud a achevé son enquête en 2011, déclarant qu’elle avait été localisée.

Cependant, le détective en chef, le sergent Gary Sheehan, a depuis confirmé à 7News que la police n’a jamais vu physiquement Marion ou son corps, ce qui est le protocole nécessaire pour justifier la clôture d’une affaire de personne disparue.

La fille de Marion, Sally Leydon, qui est à la recherche de sa mère depuis sa disparition, a exhorté toute personne ayant des informations sur l’annonce ou l’auteur de l’annonce à se présenter.

“Ma mère avait changé son à mon insu nom pour Florabella Remakel, qui est un nom très rare, et sa carte de douane indiquait qu’elle était maintenant mariée et vivait au Luxembourg”, a-t-elle déclaré, ajoutant “Si quelqu’un est au courant de cette publicité, M. F. Remakel ou ma mère Marion Barter, aussi connue sous le nom de Florabella ou Natalia Remakel, merci de nous contacter.”

Le Courrier Australien se joint donc à 7 News pour faire avancer cette recherche. Toute personne ayant des informations sur Monsieur F. Remakel ou ayant pris contact avec lui par le biais de cette annonce, est priée d’envoyer un courriel à theladyvanishes@seven.com.au

Pour plus d’informations, téléchargez le podcast The Lady Vanishes disponible sur toutes les plateformes, ou rendez-vous sur www.7News.seven.com.au/theladyvanishes


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter
Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Share With: