fbpx
HomeACTULe dollar australien plonge

Le dollar australien plonge

Le dollar américain prenait de la vigueur mardi face à l’euro dans un marché guettant l’issue de la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Plusieurs autres instituts monétaires se réunissent par ailleurs cette semaine, comme la Banque centrale d’Australie, dont la décision, annoncée mardi, de maintenir ses taux en l’état, a fait plonger le dollar australien.

Vers 19H15 GMT  le dollar gagnait 0,22% face à l’euro à 1,1583 dollar pour un euro.

“Le billet vert est soutenu avant le communiqué de la Fed mercredi”, notait Joe Manimbo de Western Union. “Il est presque certain que la Banque centrale va annoncer qu’elle commencera à réduire son programme d’achats de bons de 120 milliards de dollars par mois tandis que le patron de la Fed en conférence de presse reconnaîtra probablement que l’inflation s’avère moins transitoire que prévue”, a-t-il ajouté.

La semaine est surchargée de réunions de banques centrales et d’indicateurs économiques.

En Europe, la Banque d’Angleterre (BoE) et la Banque centrale de Norvège se réunissent également cette semaine ; la première envisage de remonter ses taux, ce que la deuxième a déjà fait.

La couronne norvégienne gagnait 1,29%, à 8,5151 couronnes pour un dollar.

Le dollar australien plongeait lui de 1,28% face au billet vert à 1,3460 dollar australien après que la Banque centrale d’Australie (RBA) a annoncé mardi que ses taux directeurs, à leur plus bas historique, n’augmenteraient pas en 2022, même si elle n’exclut plus une hausse en 2023.

“Il n’y a aucune raison pour que la RBA cède au marché et change de tactique”, estime Kit Juckes, analyste chez Société Générale, qui souligne que l’inflation australienne ne s’est pas envolée, comme c’est le cas en Europe ou en Amérique du Nord. “Ils sont engagés sur une cible d’inflation et relèveront les taux quand elle sera atteinte”.

Outre les banques centrales, les marchés attendront vendredi l’emploi américain, indicateur clef puisqu’il influence fortement la politique monétaire de la Fed.

Les cambistes gardaient également un oeil sur le franc suisse, qui reculait mardi face à l’euro (-0,36% à 1,0590 franc suisse), après avoir atteint son plus haut depuis mai 2020 la veille à 1,0548 franc suisse.

Depuis un mois, la monnaie suisse grimpe en flèche de près de 2% face à la monnaie unique européenne.

“Les marchés tablent désormais sur des hausses des taux plus rapides et plus marquées de la banque centrale suisse par rapport à la Banque centrale européenne (BCE)”, note Esther Reichelt, analyste chez Commerzbank.

 

Share With:
Tags