fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULe géant français de la gestion des déchets Suez s’installe à Perth

Le géant français de la gestion des déchets Suez s’installe à Perth

gjfood

Le géant français de la gestion des déchets, Suez, a conclu un accord à long terme avec le projet de centrale de valorisation énergétique des déchets au sud de Perth. Cet accord vient renforcer ce pan négligé du secteur des énergies renouvelables où les investissements commencent tout juste à prendre de l’ampleur.

Le centre de récupération des ressources de l’East Rockingham est la deuxième usine de valorisation énergétique des déchets prévue dans la région industrielle de Rockingham-Kwinana, à 40 km au sud de Perth. Il fait partie de la liste émergente d’installations de ce type destinées à aider à résoudre la crise des déchets en Australie et à réduire les émissions de carbone.

Il en faudra beaucoup plus pour endiguer la crise croissante des déchets provoquée par la décision de la Chine il y a un an. Il s’agira d’imposer des limites strictes aux importations de déchets recyclés.

En Australie et dans d’autres pays occidentaux, les déchets et le recyclage se sont depuis accumulés dans les décharges – où ils rejettent lentement du méthane, créant ainsi un risque d’incendie et contribuant au réchauffement de la planète. L’usine de Rockingham convertira chaque année 300 000 tonnes de déchets municipaux, commerciaux et industriels, ainsi que 30 000 tonnes de biosolides en 29 mégawatts d’énergie électrique, ce qui nourrira en électricité plus de 40 000 foyers. et apportera entre 400 et 450 millions de dollars.

Parmi les commanditaires, on compte Hitachi Zosen INOVA (HZI), la division de gestion des déchets du géant industriel japonais et la société d’ingénierie qui construit l’usine, la société locale de New Energy Corporation, basée à Perth, et Tribe Infrastructure Group, un groupe d’infrastructures basé à Abou Dhabi qui se concentre sur l’énergie produite à partir de déchets.

Le géant français travaille également avec Australian Paper sur un plan de 600 millions de dollars visant à convertir chaque année 650 000 tonnes de déchets provenant des décharges de Gippsland et de Melbourne en énergie destinée à être utilisée à l’usine de Maryvale située dans la vallée de Latrobe, économisant ainsi 500 000 tonnes d’émissions de carbone.

Source : Potter, AFR


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
nc
Share With: