fbpx
HomeACTULe gouvernement Morrison se tourne vers le Japon pour augmenter ses investissements étrangers en Australie

Le gouvernement Morrison se tourne vers le Japon pour augmenter ses investissements étrangers en Australie

Les investissements étrangers mondiaux ont été divisés par deux en raison de la pandémie et l’Australie n’est pas la seule parmi les pays qui cherchent à redémarrer.

Le Ministre du commerce Dan Tehan a déclaré, à The Australian Financial Review, que le gouvernement envisageait une explosion d’investissements du Japon semblable à celle des années 1980, bien que cette fois, la fabrication, l’agriculture, la décarbonisation et la technologie seraient les priorités.

M. Tehan est à Singapour pour des entretiens avec la secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo, visant à mettre fin à l’isolement économique régional causé par le retrait de Donald Trump du pacte de libre-échange régional, le Partenariat transpacifique (TPP).

Dans le cadre du processus, l’administration Biden s’est engagée dans un cadre économique indo-pacifique, qui est considéré comme un tremplin vers l’adhésion à l’Accord global et progressif de partenariat transpacifique (CPTPP), d’autant plus que la Chine souhaite rejoindre le commerce.

C’est le Japon, alors dirigé par le Premier ministre Shinzo Abe, assisté de l’Australie sous Malcolm Turnbull, qui a sauvé le TPP et l’a transformé en un CPTPP à 11 nations.

M. Tehan a déclaré que le Japon avait un rôle tout aussi important à jouer maintenant pour faciliter le réengagement économique des États-Unis.

Avant de partir pour Singapour, M. Tehan s’est adressé à une assemblée de hauts dirigeants japonais basés en Australie qui se rendent chaque année à Canberra pour des discussions organisées par l’ambassade du Japon.

En plus d’être un partenaire stratégique proche au milieu des tensions avec la Chine, avec un commerce bilatéral évalué à 79 milliards de dollars, le Japon est le troisième partenaire commercial de l’Australie. C’est la deuxième source d’investissement étranger direct.

Les fiches d’information du ministère indiquent que les ressources et l’énergie restent l’épine dorsale de la relation, y compris le plus grand projet d’investissement étranger entrant d’Australie, le projet Ichthys LNG de 34 milliards de dollars d’INPEX Corporation.

« Les Trading Houses japonaises cèdent leurs actifs en charbon dans le monde, y compris en Australie, notamment dans le charbon thermique. Les entreprises japonaises adoptent de plus en plus les objectifs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et l’alignement sur les objectifs Net Zero d’ici 2050. »

Share With: