fbpx
HomeACTULe gouvernement pourrait abandonner son projet de durcissement des tests de citoyenneté australienne

Le gouvernement pourrait abandonner son projet de durcissement des tests de citoyenneté australienne

Le gouvernement australien ne va-t-il pas modifier la loi australienne sur la citoyenneté ? Les modifications annoncées en mares de cette année, obligeraient les résidents permanents à attendre plus longtemps et à exiger une preuve de leurs compétences en anglais avant de pouvoir postuler.

Selon le Courier Mail, le gouvernement fédéral va renoncer à ses projets de durcissement des tests de citoyenneté australienne et à d’autres modifications relatives au traitement des demandes d’immigration et du traitement des visas en Australie.  Il souhaitait en effet que les migrants prouvent leur maîtrise de l’anglais en assurant au moins un 6 à l’examen IELTS (International English Language Testing System) afin de pouvoir prétendre à la nationalité australienne. Les changements auraient également vu le gouvernement interdire aux candidats de passer le test pendant deux ans s’ils échouaient trois fois.

Après de nombreux débats au Sénat, le gouvernement a cependant ramené l’exigence anglaise à «modérée», soit ce qui correspond à un 5 au test IELTS.

Parmi les autres modifications envisagées, les migrants auraient également dû passer un test d’anglais durant lequel on leur poserait des questions sur les «valeurs australiennes». Le Courier-Mail annonce que le gouvernement ne va pas appliquer ces changements.

Mais le ministre de l’Immigration, David Coleman, a cependant déclaré à SBS News: “Le gouvernement a présenté son plan détaillé pour la population future de l’Australie en mars et a l’intention de l’exécuter intégralement. Le gouvernement continue de surveiller le respect des exigences en matière de citoyenneté et du programme de citoyenneté élargi afin de veiller à ce que ceux qui souhaitent s’engager à devenir citoyen australien aient les meilleures chances de réussir.”

Discriminatoire

La Fédération des conseils de communautés ethniques d’Australie (FECCA) s’est déjà félicitée de la décision du gouvernement de ne pas donner suite aux changements. Mme Patestsos, Présidente de la FECCA, a déclaré que le gouvernement devait “encourager et inciter”, et non “punir ou dissuader” les citoyens-aspirants.

“L’important est de garantir un accès équitable et abordable à un apprentissage en langue anglaise et à d’autres services de soutien pour les migrants. Une écrasante majorité de migrants souhaitant obtenir la nationalité australienne possèdent déjà des compétences linguistiques en anglais de haut niveau, compétences qui se développent rapidement dans le pays. Les migrants comprennent l’importance de l’acquisition des langues et travaillent dur pour apprendre l’anglais afin de pouvoir participer pleinement à la société et y contribuer.”, a déclaré Mary Patetsos.

 


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter
Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Share With: