fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULe lait du diable de Tasmanie : remède contre les super-bactéries

Le lait du diable de Tasmanie : remède contre les super-bactéries

gjfood

Le lait du diable de Tasmanie se révèle être une arme formidable dans la lutte de plus en plus désespérée contre les super-bactéries. Des chercheurs australiens ont découvert que les peptides (des éléments de base d’une protéine), contenus dans le lait du diable de Tasmanie, peuvent éliminer certaines des bactéries et infections fongiques les plus mortelles, y compris le staphylocoque doré et les entérocoques, responsables d’infections nosocomiales graves.

Suite à l’analyse du génome du diable de Tasmanie et à la découverte de six peptides antimicrobiens d’origine naturelle, les chercheurs de l’université de Sydney se sont efforcés de les reproduire artificiellement. Ils ont ensuite testé l’efficacité de ces peptides sur certaines des bactéries les plus nocives pour l’homme.

Ces scientifiques se sont intéressés aux diables de Tasmanie parce que ces marsupiaux donnent naissance à des petits dont le système immunitaire est très peu développé. Ils s’attendaient donc à ce que le lait de leur mère joue un rôle capital dans le développement de ses petits.

Parmi les bactéries résistantes que les peptides ont éliminées, on retrouve le staphylocoque doré. Cette bactérie est présente dans le nez ou sur la peau de 3 personnes sur 10 et si elle reste logée à cet endroit, elle n’est pas dangereuse. En revanche, si le staphylocoque parvient à pénétrer dans la circulation sanguine, via une blessure par exemple, il peut être mortel.

Les chercheurs espèrent que ces peptides pourront être utilisés pour mettre au point de nouveaux antibiotiques susceptibles d’aider à lutter contre les super-bactéries.

Source : http://www.smh.com.au/technology/sci-tech/devils-milk-could-be-the-killer-ingredient-in-war-on-superbugs-20161014-gs29l5.html

Comments
franckprovost
Share With: