fbpx
HomeACTULe maillot de bain intelligent "RFID" et made in France, bientôt disponible en Australie !

Le maillot de bain intelligent "RFID" et made in France, bientôt disponible en Australie !

Après les vêtements de sport connectés, destinés aux amateurs de course à pied, qui enregistrent la fréquence cardiaque ou servent au positionnement GPS, voilà venir les maillots de bain intelligents!

Inventé à Mulhouse, le bikini connecté permettra à ces dames de recevoir un message personnalisé qui les avertira quand il est temps de mettre de la crème solaire! Certains paramètres permettront même de prévenir son amoureux pour qu’il se charge de cette délicate mission.

“Le projet est parti d’une réflexion anodine, en voyant des personnes couleur écrevisse rester au soleil”, raconte Marie Spinali, créatrice de Spinali Design. La jeune femme, qui dirige une entreprise d’édition de logiciels,  entend produire 1.000 bikinis dès l’été 2015 et les vendre, à 198 euros l’unité, en direct et via un site de commerce en ligne.

La technologie RFID intégrée dans les fibres du maillot de bain permettra d’identifier la couturière qui a assemblé le maillot et d’enregistrer les mensurations de la personne qui le porte. Un capteur d’UV, médaillon étanche de moins d’un centimètre cousu au niveau de la hanche, enverra les alertes sous forme de message vers un smartphone (Android, iOS).

Une gamme de maillots de bains pour enfants est déjà envisagée avec un capteur qui enverrait une alerte aux parents en cas d’éloignement des bambins sur la plage.

Un projet évolutif
“Je souhaite aller plus loin dans les prochaines collections : le RFID doit servir aussi de capteur d’ensoleillement. Des recherches sont en cours en 2015 et 2016 avec le Commissariat de l’Energie atomique à Grenoble pour intégrer d’autres fonctions dans les maillots”, annonce Marie Spinali.

La commercialisation des bikinis démarrera le 21 mai, à l’occasion d’un défilé de mode organisé sur la scène culturelle de la Filature à Mulhouse.

Fabrication sur-mesure
L’investissement technique se limite à 90.000 euros de capitaux d’origine familiale, avec les soutiens de la structure régionale d’ingénierie Alsace Innovation et de la BPI. La fabrication sur mesure des maillots, sans stock, permet à la start-up d’envisager un cash flow positif dès le démarrage de l’activité.

“A la réception de la commande, nous enverrons au client un mètre-ruban et des instructions pour prendre ses mesures. Le motif, imprimé à la demande, pourra être fourni par le client et numérisé par nos soins. Six gammes de maillots ont été dessinées, de la variante 01 très couvrante à la variante 06, un string”, précise explique Marie Spinali.

Les premiers pays visés sont le Brésil et l’Australie, avec un coup de pouce de la Chambre de commerce et d’industrie d’Alsace pour aborder ces pays lointains.

Sources: Tribune.fr

 

Share With: