fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULe patron de l’OMS “félicite” Naomi Osaka pour son courage

Le patron de l’OMS “félicite” Naomi Osaka pour son courage

Le patron de l’Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus a “félicité” jeudi Naomi Osaka, qui s’est retirée de Roland-Garros après avoir refusé de participer aux conférences de presse pour se préserver mentalement, pour avoir eu “le courage de parler”.

“Je félicite @naomiosaka pour avoir le courage de parler de sa #santémentale et à un moment où le monde entier avait les yeux rivés sur elle”, a tweeté Ghebreyesus, le directeur général de l’agence onusienne.

“La santé mentale est essentielle à notre bien-être général et nous avons tous la responsabilité de protéger cela par les moyens qui ont fait leur preuve pour nous”, a-t-il ajouté.

Naomi Osaka a annoncé le 26 mai sur Twitter qu’elle ne participerait pas aux conférences de presse à Roland-Garros pour préserver sa santé mentale.

Dimanche, après sa victoire au premier tour, elle ne s’est effectivement pas présentée devant les médias et a été sanctionnée d’une amende de 15.000 dollars (12.300 euros).

Les organisateurs des quatre tournois du Grand Chelem (Open d’Australie, Roland-Garros, Wimbledon et US Open) ont menacé de l’exclure du Majeur parisien, voire des trois autres, si elle persistait.

Lundi soir, elle a annoncé sur les réseaux sociaux se retirer du tournoi où elle aurait dû jouer mercredi son deuxième tour.

“Je pense que la meilleure chose pour le tournoi, les autres joueuses et mon bien-être est que je me retire pour que chacun puisse se reconcentrer sur le tennis”, a-t-elle tweeté.

Dans son message, elle expliquait avoir “traversé de longues périodes de dépression depuis l’US Open 2018”, le premier de ses quatre titres du Grand Chelem.

Sur son site internet, l’Organisation consacre une page à la maladie et rappelle que la dépression touche plus de 264 millions de personnes de tous âges dans le monde.

C’est la première cause d’incapacité dans le monde, selon l’OMS qui souligne aussi que les femmes sont plus atteintes que les hommes.

Share With: