fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULe plus grand dinosaure australien a été découvert à l’ouest du Queensland

Le plus grand dinosaure australien a été découvert à l’ouest du Queensland

Les paléontologues ont confirmé que des fossiles découverts il y a près de 14 ans appartiennent au plus grand dinosaure trouvé en Australie, un colosse au cou long.

Reconstitution du Australotitan cooperensis

Ce sauropode géant a reçu le nom officiel de Australotitan cooperensis. Il aurait eu un cou long de 30 mètres et des hanches s’élevant à 6 mètres du sol, soit aussi long qu’un terrain de basketball et aussi haut que deux étages.

Le paléontologue du Queensland Museum, Scott Hocknull a expliqué que ce dinosaure était le plus grand découvert en Australie et parmi les plus grands dans le monde.

« Ce n’est pas le plus grand dans le monde certes, mais il est certainement dans le top 10 » a annoncé le Dr Hocknull.

Il aurait pesé entre 50 et 70 tonnes, ce qui fait de lui le plus lourd sauropode.

Les fossiles ont été découverts dans le sud-ouest du Queensland, un lieu qui étonne le Dr Hocknull puisqu’aucune autres espèces de sauropodes n’ont été découvertes dans la région.

Les Australotitans vivaient à la fin de la période de crétacée, il y a 92 à 96 millions d’années, quand l’Australie faisait encore partie du méga continent Gondwana, et la région du centre de l’Australie était une mer intérieure.

Le dinosaure a été nommé Australotitan, voulant dire « titan du sud », en raison de sa grande taille. Le seconde partie de son nom Cooperensis fait référence à Cooper Creek, la région proche de la ville de Eromanga dans l’Ouest du Queensland où les fossiles ont été initialement découverts en 2007.

Robyn Mackenzie et le Dr Hocknull avec le fossile original et sa reconstitution 3D

Depuis 14 ans, les chercheurs ont travaillé à étudier les fossiles, reconstruit le squelette et comparé les os avec d’autres trouvés en Australie et à travers le monde.

En raison de leur lourd poids, plusieurs centaines de kilogrammes, les os ont dû être scannés grâce à des techniques de visualisation en 3 dimensions afin d’être étudiés.

« L’utilisation des scans 3D a révolutionné notre domaine parce que des chercheurs à travers le monde peuvent avoir accès à ces modèles 3D et comparer tous les dinosaures connus à ce jour. » a expliqué le Dr Hocknull.

La directrice du Musée d’histoire naturelle d’Eromanga, Robyn Mackenzie, s’est dite enthousiaste quant à cette découverte qui fait d’Eromanga un nouveau lieu d’explorations fossiles.

Le musée a d’ailleurs construit une aile spéciale afin d’accueillir une reconstitution grandeur nature du dinosaure ainsi que les fossiles originaux.

Sur le site de recherche du Australotitan cooperensis

Les travaux de recherches fossiles continuent et le Dr Hocknull s’est dit très confiant sur le fait que d’autres os sont encore à découvrir dans la région.

« Dans d’autres parties du monde où ces très grands dinosaures herbivores ont été trouvés, nous avons aussi trouvé d’autres dinosaures théropodes carnivores qui se nourrissaient de ces herbivores. Nous avons trouvé quelques petits théropodes dans la région, mais ils n’auraient pas pu être des prédateurs pour l’Australotitan, ce qui veut dire qu’il y a quelque part un très grand dinosaure prédateur. » a expliqué le Dr Hocknull.

« Nous ne l’avons juste pas encore trouvé. »

 

Tous les éléments de la recherche ont été publiés dans la revue scientifique PeerJ.

Crédits photos: S. Hocknull & R. Lawrence, Queensland Museum et Eromanga Natural History Museum

Share With: