fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULe saviez-vous ? – Ces inventions australiennes qui ont changé la face du monde, 1/2

Le saviez-vous ? – Ces inventions australiennes qui ont changé la face du monde, 1/2

NYE

Si l’on vous dit inventions australiennes, vous pensez sans doute vegemite et footy. Alors on vous l’accorde, il n’y a bien eu que les Australiens pour inventer de la confiture salée aux vitamines et du rugby sur un terrain de cricket. Mais l’ingéniosité Aussie a aussi donné naissance à des inventions qui ont transformé notre monde, sans que l’on sache forcément qu’elles viennent de Down Under. Du Wi-Fi à l’échographie en passant par la perceuse électrique, Le Courrier Australien vous propose un petit cours en deux parties sur les plus grandes inventions australiennes.

Le selfie
Le 'first selfie', publié sur le blog ABC Online en 2002./ Photo ABC

Le ‘first selfie’, publié sur le blog ABC Online en 2002./ Photo ABC

Et oui ! Si l’origine exacte de l’égoportrait (comme l’appellent nos amis québécois) est impossible à retracer, le terme même de selfie est lui né en Australie. Ce mot fut en effet employé pour la première fois en septembre 2002 sur le forum australien ABC Online, par un jeune internaute en recherche de conseils pour soigner ses lèvres fendues après une chute lors d’une soirée un peu trop arrosée. Il accompagna son appel à l’aide d’une photo floue de ses lèvres, qu’il qualifia de « selfie », en jouant sur la tendance langagière très australienne de rajouter le suffixe « ie » à un terme argotique pour le rendre plus attachant. Au cours des mois et années qui suivirent, le terme fut peu à peu réemployé par de nombreux Australiens, avant d’être repris à partir des années 2010 dans le monde entier.

Les toboggans gonflables des avions

C’est un employé de la compagnie australienne Qantas qui, en 1965, eut l’idée d’installer sur les portes des avions des dispositifs gonflables pouvant à la fois être déployés rapidement en cas d’incident, et servir de radeau de secours après un amerrissage. Les toboggans d’évacuation sont aujourd’hui obligatoires sur tous les appareils commerciaux dont les issues sont à plus d’1,8 mètres du sol.

Les boîtes noires
Exemple de modèle de boîte noire servant à enregistrer les conversations du cockpit.

Modèle de boîte noire servant à enregistrer les conversations dans le cockpit.

Arborant en fait une couleur orange vif, les boîtes noires placées dans les avions permettent d’enregistrer des informations comme les conversations des pilotes ou les données de vols. Les tout premiers enregistreurs de vol furent certes créés dans les années 1930 par un ingénieur français, François Hussenot, mais ce n’était alors que de grosses machines qui projetaient et enregistraient sur des pellicules photographiques les indications des instruments de vol au moyen d’une chambre noire (d’où le surnom de boîte noire). Il fallut attendre 1953 pour que la version moderne des boîtes noires avec enregistrements magnétiques voit le jour à Melbourne, imaginée par l’ingénieur australien David Warren alors qu’il participait à des investigations sur des crashs répétés d’un modèle de jet.

Google Maps

Le célèbre service de cartographie n’a pas toujours été aux mains de Google : l’origine de Google Maps se situe en effet à Sydney, au début des années 2000. C’est là que les frères danois Lars et Jens Rasmussen développèrent avec l’aide de deux Australiens, Neil Gordon et Stephen Ma, une plateforme de cartographie en ligne. Leur petite start-up créée en 2003, Where 2 Technologies, fut ensuite rachetée l’année suivante par le géant américain au célèbre moteur de recherche, qui lança quelques mois plus tard Google Maps aux Etats-Unis et au Canada.

Exemple de pacemaker moderne.

Exemple de pacemaker moderne.

Le pacemaker

Le stimulateur cardiaque, ou pacemaker, est un dispositif qui permet de réguler le rythme du cœur en stimulant les muscles cardiaques par le biais d’impulsions électriques. Si les pacemakers ne commencèrent à être implantés directement dans le corps qu’à partir des années 1960, ce sont deux médecins australiens, Mark Lidwill et Edgar Booth, qui créèrent et utilisèrent le premier stimulateur cardiaque externe dans les années 1920. En 1928, l’appareil fut notamment utilisé par Lidwill pour ranimer un bébé mort-né : grâce à des séries d’impulsions électriques envoyées directement dans le cœur grâce à une aiguille, le nourrisson retrouva un rythme cardiaque régulier au bout d’une dizaine de minutes, et survécut.

Les billets de banques en polymère

Là encore une invention purement australienne diffusée ensuite à travers le monde, le billet en polymère fut conçu dans les années 1980 par la Reserve Bank of Australia. Plus difficiles à contrefaire et plus résistants que les billets en papier, les billets en polymère furent ainsi mis en circulation en Australie à partir de 1988, remplaçant ensuite progressivement toutes les coupures en papier. Aujourd’hui, sept pays (Brunei, la Malaisie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, la Roumanie et le Vietnam) ont suivi l’exemple de l’Australie en remplaçant papier par polymère, et une dizaine d’autres pays (Royaume-Uni, Nigéria, Chili…) se sont à leur tour engagés dans la transition.

La suite à retrouver dans ‘Le saviez-vous ?’ de la semaine prochaine ! 


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: