fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULe téléphone aux toilettes, une pratique à bannir

Le téléphone aux toilettes, une pratique à bannir

nc

Une étude récente menée par Money Saving Heroes a révélé que 61 % des hommes et 37 % des femmes utilisaient régulièrement leur téléphone aux toilettes ou dans la salle de bain.

Mais pour la société britannique Initial Washroom Hygiene,  cette pratique est des plus dégoûtante. L’institut souligne que les toilettes ou les salle des bains sont des foyer de germes considérables et que le téléphone se retrouve à la croisée de toutes les transmissions :

« Nos téléphones sont un réservoir incroyable d’agents pathogènes et de bactéries potentiellement nocifs, ils stockent un nombre considérable de bactérie « , explique le Dr Colm Moore, directeur technique d’ Initial Washroom Hygiene :  « C’est particulièrement alarmant si l’on considère que jusqu’à 80 % de toutes les infections sont transmises par le toucher. Ainsi, lorsque les gens utilisent leur téléphone et le mettent à proximité de leur bouche lorsqu’ils sont en communication, ils augmentent potentiellement la probabilité de contracter une maladie. » poursuit-il.

Pour autant, bien des agents pathogènes trouvés sur les téléphones sont inoffensifs. Mais certains peuvent mener à des problèmes de santé non-négligeables.

Des études antérieures ont en effet montré que le staphylocoque est à compter parmi  les agents pathogènes les plus courants sur les téléphones. Cette bactérie est à l’origine d’infections cutanées, y compris les abcès, les infections respiratoires comme la sinusite et les intoxications alimentaires.

D’autres souches peuvent également être présentes et causer des maladies telles que la méningite, la septicémie et des infections des voies urinaires.

Mais la Initial Washroom Hygiene souligne également la présence de cellules souches d’escherichia coli, une bactérie intestinale pouvant attester de la présence d’organismes pathogènes d’origine fécale…

Et avis à ceux qui se croient hors de danger : même si vous n’utilisez pas votre téléphone aux toilettes, si vous le tenez encore en entrant et en sortant de la salle de bain, c’est suffisant pour mettre des bactéries sur le téléphone, surtout si vous ne vous êtes pas lavé les mains.

Outre les germes, le bureau met en garde également contre les hémorroïdes. Selon certains experts en effet, rester sur la selle pendant une longue période, absorbé par les réseaux sociaux ou autre, mettrait votre rectum à rude épreuve. Cette pression inutile sur ce dernier pourrait alors causer des hémorroïdes.

Selon Soren Kenner, auteur de Libérez vous du smartphone et faites de vos toilettes un sanctuaire, il faut donc absolument :  « Laissez nos téléphones à l’écart des toilettes, non seulement pour des raisons d’hygiène, mais aussi pour ne pas installer une habitude  »

Le Dr Moore de l’Initial Washroom Hygiene estime que « l’hygiène des mains est d’une importance vitale « , avant d’ajouter : « Pensez au nombre de fois que vous touchez votre téléphone chaque jour. C’est considérable.  »

Source : 7News


Suivez Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et abonnez-vous gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à [email protected].3

 

 

Comments
Share With: