fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULearn French – « Jean interdit » : en France, les joueurs de pétanque ont le blues

Learn French – « Jean interdit » : en France, les joueurs de pétanque ont le blues

franckprovost

Est-ce que l’on doit être chic pour jouer aux boules ? La règle interdisant le port du jean pendant le championnat de France a scandalisé les amateurs de ce célèbre jeu français.

Jeunes et vieux de tous milieux sociaux se retrouvent de manière informelle dans les parcs ou sur les places des villages pour jouer aux boules ou à la « pétanque », traditionnellement avec un verre de vin ou de liqueur anisée (le Pastis, ndlr) à la main.

Mais alors que la fédération nationale cherche à faire reconnaître ce jeu comme sport olympique, elle a décidé que les joueurs sérieux devaient se faire beaux pour présenter une image plus digne pendant les compétitions.

« Nous faisons simplement appliquer un règlement qui existe depuis 1990 » a expliqué un porte-parole de la fédération nationale de pétanque, la FFPJP, alors que les joueurs amateurs montraient des signes de rébellion à travers tout le pays. Les jeans étaient déjà interdits pour le championnat national de pétanque, mais jusque-là ce code vestimentaire n’était pas appliqué pendant les qualifications.

 

« C’est désormais un sport de haut niveau »

La fédération impose à présent à tous les niveaux de compétition le port de pantalons qui ne soient pas en denim ou de shorts élégants.

« Le jean est le plus sujet aux effets de mode, à être en mauvais état, déchiré ou pas très propre » a expliqué un officiel de la fédération. « Pendant longtemps, la pétanque a été un loisir, chacun faisait ce qu’il voulait, mais maintenant c’est un sport de haut niveau. C’est une question d’image. Nous nous sentons observés dans la perspective des jeux olympiques de 2024 (à Paris) et une fédération qui n’arrive pas à faire respecter son règlement, ça fait mauvais genre » a ajouté l’officiel.

Ce diktat est bien parti pour être contesté et c’est devenu un sujet d’actualité nationale.

 

« Un choix respectable »

Une association de joueurs a organisé une compétition avec jean obligatoire le 1ermai à Nîmes, la ville où est né le denim, en signe de protestation.

D’autres joueurs ont diffusé en ligne une image du président d’un club à Gy, dans l’est de la France, qui se moque de l’interdiction des jeans en se présentant habillé en clown avec un pantalon vert à pois.

La chaîne d’actualité FranceInfo a dans le même temps envoyé une équipe de reporters dans un club de pétanque à Besançon, où les joueurs portant un jean étaient soit en colère, soit résignés à l’idée de respecter ce nouveau code vestimentaire. « Les jeans, c’est respectable » a déclaré l’un. « Pourquoi n’importe quel autre pantalon bleu serait accepté mais pas le jean ? » s’est interrogé un autre.

La pétanque et les autres sports associés — qu’on appelle les boules, la Lyonnaise ou le raffa — ont demandé en 2015 à intégrer la liste des disciplines olympiques.

Le jeu se joue en principe sur gravier, sur tout type de terrain ; une partie de son attrait est lié au fait que c’est un sport bon marché et accessible, qu’il est facile de comprendre et de pratiquer. C’est un sport populaire en France et dans ses anciennes colonies ; les joueurs s’affrontent en lançant des boules en acier le plus près possible d’une boule plus petite, appelée le cochonnet.

Le problème de sa reconnaissance comme sport olympique est que les joueurs utilisent traditionnellement des boules semblables ; les spectateurs et les téléspectateurs ont donc du mal à savoir qui mène — un problème qui pourrait être bien plus important que la vue de jeans.

La Confédération Mondiale des Sports de Boules a fait des essais avec des graphismes spéciaux à la TV et en injectant dans les boules des résines époxy de couleurs différentes. L’organisation mondiale comprend 262 fédérations dans 165 pays et 200 millions de licenciés sur les cinq continents, particulièrement en Asie.

Le jeu national a fait la une en France la semaine dernière, pour de mauvaises raisons, quand on a appris qu’un homme était mort dans le sud du pays suite à l’explosion d’une boule de pétanque métallique dans son barbecue. L’homme de 31 ans cuisinait devant sa mère et trois jeunes enfants dans le village du Boulou lorsqu’il a été gravement blessé par les éclats.

 

Glossaire :

à pois (exp.adj.) : spotty

acier (n.m.) : steel

bon marché (exp.adj.) : cheap

ça fait mauvais genre (exp.) : it does not look good

cochonnet (n.m.) : jack

code vestimentaire (exp.n.f.) : dresscode

éclat (n.m.) : shrapnel

se faire beau (exp.v.) : to smarten up

licencié (n.m. ou f.) : devotee

mener (v.) : to lead

se moquer de (v.) : to make fun of

port de… (n.m.) : wearing of

règlement (n.m.) : rules


learnfrench

‘No jeans’ rule causes boules blues in France

Must one be chic to play boules? Rules outlawing the wearing of jeans during the national championship in France have provoked an outcry from amateur players of the famed Gallic game.

Often organised in parks or village squares, traditionally with a glass of wine or aniseed liquor in hand, boules or « petanque » is usually an informal affair in France that unites young and old from all social backgrounds.

But as the national federation eyes recognition of the game as an Olympic sport, it has decided serious players need to smarten up and present a more dignified image in competitions.

« We are simply applying a rule that has existed since 1990, » a spokesperson from the national petanque federation, the FFPJP, said amid signs of rebellion from amateurs across the country. Jeans are already banned for the national boules championship, but the dresscode was previously ignored during the qualifying games.

 

‘Now a high-level sport’

The federation is now insisting on non-denim trousers or smart shorts at every level of the contest.

« Blue jeans are the most subject to the effects of fashion, of being badly maintained, ripped or not very clean, » the federation official said. « For a long time petanque was a leisure pursuit, everyone did as they wanted, but now it’s a high-level sport. It’s a question of image. We feel we are being watched ahead of the 2024 Olympics (in Paris) and a federation that can’t get people to respect its rules doesn’t look good, » the official added.

The diktat looks set to be contested and had become a national news story.

 

‘Respectable choice’

An association of players has organised a jeans-only competition on May 1 in Nimes, the historic birthplace of denim, to protest against the change.

Other players have spread an image online of the president of a club in Gy in eastern France who poked fun at the no-jeans policy by turning up to play dressed as a clown with spotty green trousers.

The FranceInfo news channel meanwhile sent a reporting team to a boules club in the town of Besancon where denim-clad locals were either angry or resigned to obeying the new dresscode. « Jeans are a respectable choice, » one man said. « Why are any other sort of blue trousers ok, but not jeans? » another asked.

Petanque and the other similar sports –- known as boules, Lyonnaise and raffa — launched their bid for Olympic inclusion in 2015.

The game is normally played in gravel, on any scrap of land, part of its appeal as a cheap and accessible sport that is easy to understand and play. Popular throughout France and in its former colonies, players compete to throw steel balls closest to a smaller ball, known as the jack.

One problem with its bid for Olympic glory is that competitors traditionally use similar projectiles, making it hard for spectators and television viewers to tell who is winning — an issue that might be more of problem than the sight of jeans.

The World Confederation of Boules Sports has been experimenting with special graphics on TV and has also been injecting the balls with epoxy resin of different colours. The world body boasts of 262 federations spread over 165 countries and 200 million devotees across the five continents, especially in Asia.

The national game was in the headlines in France for the wrong reasons last week when it emerged that a man had died in the south of the country when a metal petanque ball exploded in his barbecue. The 31-year-old suffered serious shrapnel wounds in the village of Boulou while cooking in front of his mother and three young children.

 

Source : AFP


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
franckprovost
Share With: