fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeLEARN FRENCH[ LEARN FRENCH ] – Le 1er mai, une Fête des travailleurs pensée par des socialistes français

[ LEARN FRENCH ] – Le 1er mai, une Fête des travailleurs pensée par des socialistes français

tfm

Australie et Etats-Unis mis à part, la Fête internationale du Travail est célébrée le 1er mai par une écrasante majorité de pays à travers le monde. Elle est l’occasion pour les travailleurs du monde entier de défiler en faveur de leurs intérêts et d’ offrir un brin de muguet, symbole du printemps et des luttes renaissantes. Mais d’où vient cette fête civile arrachée par le mouvement ouvrier ? 

La Journée Internationale des travailleurs puise ses origines aux Etats-Unis au sein du mouvement ouvrier de la fin du XIXe siècle et notamment autour du combat pour la journée de 8 heures.

Le 1er mai 1886, les syndicalistes américains profitent du moving day pour déclencher des grèves massives dans tout le pays afin de réclamer la journée de 8 heures.

Largement suivie, la vague de grève se prolonge quelques jours plus tard dans un bassin industriel de la banlieue de Chicago et fait trois morts parmi les grévistes.

Dans la soirée du 3 mai 1886, les ouvriers décident de se rassembler pacifiquement en mémoire des défunts. Le gouvernement fédéral décide alors de maquiller un attentat afin de pouvoir réprimer plus facilement le mouvement.

À la suite de cet attentat causant la mort de huit policiers, cinq syndicalistes anarchistes, qu’on appellera plus tard les martyrs d’Haymarket Square, sont pendus dans les couloirs d’une prison de l’Illinois.

Trois ans plus tard, la IIe Internationale socialiste se réunit à Paris à l’occasion du centenaire de la Révolution Française.

Sous l’impulsion des socialistes français et en hommage au massacre de Harmarket Square, l’Internationale décide de faire de chaque 1er mai une journée de manifestation avec pour objectif la réduction de la journée de travail à huit heures.

À la veille de la Première Guerre Mondiale, la durée légale du travail dans les pays industrialisés, quand elle existe, est toujours de 10 heures voire 12 ou 14h en France.  Seule l’Australie bénéficie alors d’une réglementation limitant la journée de travail des maçons à 8 heures, en raison d’un manque chronique de main-d’oeuvre.

Après la Grande Guerre et surtout par crainte d’une grève générale, la plupart des gouvernements européens acceptent la journée de huit heures et font du 1er mai une journée chômée.

 

Vocabulaire :

mise à part : set apart, aside

écrasante majorité : an overwhelming majority

un brin de muguet : a bunch of lily of the valley

arracher : to rip off

un combat : a struggle

un syndicaliste : a trade unionist

profiter : to take opportunity

déclencher : to launch

des grèves massives : massive strikes

pacifiquement : peacefully

un défunt : a deceased

maquiller un attentat : to fake an attack

réprimer : to repress

pendre, être pendu : to hang, to be hanged

un couloir : a corridor

sous l’impulsion : under the impetus

en hommage : in a tribute to

À la veille de : On the eve of

un manque de main d’oeuvre : a lack of labour force

 

 

In English please !

Australia and the United States aside, International Labour Day is celebrated on May 1 by an overwhelming majority of countries around the world. It is an opportunity for workers from all over the world to march in favour of their interests and to offer bunch of lily of the valley, a symbol of spring and rebirth of struggle. But where does this civil celebration, ripped off by the workers movement, come from? 

International Workers’ Day originated in the United States in the labour movement at the end of the 19th century, particularly around the struggle for the 8-hour day.

On May 1, 1886, American trade unionists took advantage of the  »moving day » to launch massive strikes throughout the country in order to demand the 8-hour day.

Widely followed, the strike wave continued a few days later in a suburban Chicago industrial basin and killed three strikers. On the evening of May 3, 1886, the workers decided to gather peacefully in memory of the deceased. The federal government then decided to fake an attack in order to repress the movement.  Following this attack, which killed 8 police officers, five anarchist trade unionists, later called the  »Haymarket Square Martyrs », were hanged in the corridors of an Illinois prison.

Three years later, the Second Socialist International met in Paris on the occasion of the centenary of the French Revolution.

Under the impetus of the French socialists and in tribute to the Harmarket Square massacre, the International decided to make every May 1st a day of demonstration with the objective of reducing the working day to eight hours.

On the eve of the First World War, the legal working time in industrialized countries, when it exists, is still 10 hours or even 12 or 14 hours in France. Only Australia then benefits from a regulation limiting the working day of masons to 8 hours, due to a chronic lack of labour force.

After the Great War and especially out of fear of a general strike, most European governments accepted the eight-hour day and made May 1 a holiday.


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

 

 

 

Comments
nc
Share With: