fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeLEARN FRENCH[ LEARN FRENCH ] – Les 130 ans de la Tour Eiffel

[ LEARN FRENCH ] – Les 130 ans de la Tour Eiffel

gjfood

Début avril 1899, 130 ans jour pour jour, la jeune IIIe République inaugure la Tour Eiffel. Elle doit être la star de l’Exposition Universelle qui s’ouvrira le 5 mai 1899, centenaire de l’ouverture des États Généraux et du début du processus révolutionnaire.

Trente ans plus tôt, la IIIe République naissait sur les ruines du Second Empire de Napoléon III et de la défaite contre la Prusse en 1870. En cette fin de XIXe, la menace monarchiste reste forte, les républicains veulent donc une prouesse technique qui éblouira le monde et renforcera le régime.

Après un concours, la République mandate en 1884 Gustave Eiffel, un ingénieur ayant réalisé précédemment la Statue de la Liberté offerte par la France aux États-Unis en 1886.

Après de multiples projets de démontage, la Tour Eiffel survit et s’impose au XXe siècle comme le symbole incontesté de la capitale française. Elle est le monument payant le plus visité au monde. Depuis son ouverture au public, elle a accueilli plus de 300 millions de visiteurs. Aujourd’hui, elle sert d’émetteur de programmes radiophoniques et télévisés.

La Tour Eiffel inspire depuis les poètes et rêveurs de tout horizon. Le poème « Tour » évoquant l’amour de Blaise Cendrars pour la tour Eiffel en est un exemple des plus éclatants :

Tour 

(…) Je dînais d’une orange à l’ombre d’un oranger
Quand, tout à coup…
Ce n’était pas l’éruption du Vésuve
Ce n’était pas le nuage de sauterelles, une des dix plaies d’Egypte
Ni Pompéi
Ce n’était pas les cris ressuscités des mastodontes géants
Ce n’était pas la trompette annoncée
Ni la grenouille de Pierre Brisset
Quand, tout à coup,
Feux
Chocs
Rebondissements
Étincelle des horizons simultanés
Mon sexe

Ô Tour Eiffel !
Je ne t’ai pas chaussée d’or
Je ne t’ai pas fait danser sur les dalles de cristal
Je ne t’ai pas vouée au Python comme une vierge de Carthage
Je ne t’ai pas revêtue du péplum de la Grèce
Je ne t’ai jamais fait divaguer dans l’enceinte des menhirs
Je ne t’ai pas nommée Tige de David ni Bois de la Croix
Lignum Crucis
Ô Tour Eiffel
Feu d’artifice géant de l’Exposition Universelle !
Sur le Gange
À Bénarès
Parmi les toupies onanistes des temples hindous
Et les cris colorés des multitudes de l’Orient
Tu te penches, gracieux palmier !
C’est toi qui à l’époque légendaire du peuple hébreu
Confondis la langue des hommes
Ô Babel !
Et quelque mille ans plus tard, c’est toi qui retombais en langues de feu
Sur les Apôtres rassemblés dans ton église
En pleine mer tu es un mât
Et au Pôle Nord
Tu resplendis avec toute la magnificence de l’aurore boréale de ta télégraphie sans fil
Les lianes s’enchevêtrent aux eucalyptus
Et tu flottes, vieux tronc, sur le Mississippi

(…)

Blaise Cendrars, 1912

Glossaire

inaugurer : to inaugurate

un centenaire : a centenary

les États-Généraux : the Estates General → In France under the Old Regime, the EG was a legislative and consultative assembly which gathered all the different classes of the French subjects ( clergy, nobility, commoners ). On the 5th of May 1789, King Louis XVI called the Estates General in order to resolve the crisis. That’s the beginning of the French Revolution.

les ruines : the ruins

une menace : a threat

une prouesse : a feat

éblouir : to dazzle

renforcer : to strengthen

s’imposer : to establish itself

symbole incontesté : undisputed symbol

de tout horizon : from all over the world

éclatant : brilliant, sparkling. Here : striking

 

In english please ! 

 

At the beginning of April 1899, 130 years ago, the young Third Republic inaugurated the Eiffel Tower. She must be the star of the Universal Exposition that will open on May 5, 1899, the centenary of the opening of the States General and the beginning of the revolutionary process.

Thirty years before that, the Third Republic was born from the ruins of Napoleon III’s Second Empire and the defeat against Prussia in 1870. At the end of the 19th century, the monarchist threat remained strong, so the Republicans wanted a technical feat that would dazzle the world and strengthen the regime.

After a competition, the Republic commissioned Gustave Eiffel in 1884, a bridge and road engineer who had previously designed the Statue of Liberty offered by France to the United States in 1886.

After many dismantling projects, the Eiffel Tower survived and established itself in the 20th century as the undisputed symbol of the French capital. It’s the most visited paid monument in the world. Since its opening to the public, it has welcomed more than 300 million visitors. Today, it is used as a transmitter of radio and television programmes.

The Eiffel Tower has inspired poets and dreamers from all over the world. The poem « Tour » evoking Blaise Cendrars’ love for the Eiffel Tower is one of the most striking examples of this :

Tower 

(…)

I was dining on an orange in the shade of an orange tree
When all at once…
It wasn’t Vesuvius erupting
Wasn’t the locust-cloud, one of the ten plagues of Eygpt
Nor Pompeii
Wasn’t the giant groanings of resuscitated mastodons
Wasn’t the last trumpet sounding
Nor M. Pierre Brisset’s frog
When all at once
Fires
Plate-shiftings
Echo-joltings
Incandescence of simultaneous horizons
My sex

O Eiffel Tower!
I’ve not made you shoes of gold
I’ve not made you dance the crystal walkways
I’ve not vowed you to the Python like a virgin from Carthage
I’ve not had you fitted with the Greek peplos
I’ve never made you wander in the precincts of menhirs
I’ve not named you ‘Stem of David’ nor ‘Wood of the Cross’
Lignum Crucis
O Eiffel Tower
Overarcing firework of the World Fair!
On the Ganges
At Benares
Amongst the onanistic spinning-tops of Hindu temples
And the flagrant cries of Far Eastern hordes
You lean over, gracious Palm!
It’s you who in the legendary days of the Hebrew people
Confounded the language of men
O Babel!
And some thousand years later, it’s you who came down again in tongues
of fire upon the heads of the Apostles gathered in your church
In mid-ocean you are a mast
And at the North pole
Your wireless signals blaze with all the glory of the Aurora Borealis
Lianas entangle the eucalyptus trees
And you drift on, old trunk, down the Mississippi

(…)

Blaise Cendrars, 1912

 


Suivez Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et abonnez-vous gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous

 

 

Comments
franckprovost
Share With: