fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULEARN FRENCH – Pourquoi les gilets jaunes ont attaqué le Fouquet’s

LEARN FRENCH – Pourquoi les gilets jaunes ont attaqué le Fouquet’s

gjfood

Le restaurant parisien Le Fouquet’s a été pris pour cible lors de l’acte 18 des manifestations des gilets jaunes. Les barricades ont été détruites, le mobilier pillé et détruit, la façade taguée et les locaux en partie brûlés. Le Fouquets est un restaurant très connu en France – d’où vient sa renommée ? Le Courrier Australien vous explique tout.

Construit en 1898, c’est à l’angle de l’avenue Georges V et des Champs Elysées, que se tient le « limonadier de Louis Fouquet ». L’aviateur franco-brésilien Alberto Santos-Dumont fera du « bar de l’Escadrille » (nom de l’époque) un bar connu dans tout Paris en y venant fêter son premier vol libre motorisé contrôlé avec son dirigeable. Le bar devient alors le lieu de rendez-vous des aviateurs et des héros de la Première Guerre Mondiale.

En 1913, le restaurateur Léopold Mourier succède à Louis Fouquet. Il décide d’en faire une brasserie huppée. Il change la décoration intérieure et les lieux se couvrent de broderies et d’acajou. A cette époque, le tout-Paris mondain aime passer du bon temps dans cette brasserie comme Theodore Roosevelt, Aristide Briand, Pierre Brasseur ou encore Liane de Pougy. Depuis 1913, ce lieu est synonyme de luxe et d’argent.

Chaque année depuis 1979, le restaurant accueille le traditionnel dîner de gala à la suite de la cérémonie des Césars.

Lors de l’élection présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy a célébré sa victoire au Fouquet’s avec tous ses collaborateurs, dont bon nombre étaient de grandes fortunes. Cette soirée a entaché le mandat de Nicolas Sarkozy.

Ce lieu historique d’argent, de pouvoir et d’influence a été pris à parti par les manifestants qui considèrent le Fouquet’s comme un lieu de pouvoir déconnecté du peuple. Il s’agissait donc d’une manifestation symbolique contre l’image dorée que représente le Fouquet.

 

Acajou (n.m) : mahogany (wood)

Acte 18 (exp.) : 18th week of demonstrations in France

Brasserie (n.f) : brewery

Broderies (n.f) : embroideries

Cérémonie des César (n.f) : French Oscar ceremony

Collaborateurs (n.m) : staff members

Entacher (v.) : tarnish

Grandes fortunes (n.f) : rich peoples

Huppé (adj.) : crested

L’image dorée (n.f) : the golden imagery

Limonadier (n.m.) : lemonade producer

Mandat (n.m) : presidential term

Pris pour cible (exp.) : major target

Taguée (adj) : signage

Péril (n.m.) : peril

Pris à parti (exp.) : major target

Renommée (n.f) : very good reputation

Succède (v.) : follows

Vol libre motorisé (n.m) : free motorized flight

IN ENGLISH PLEASE

 

During the eighteenth week of the yellow vest demonstrations, Parisian restaurant ‘Le Fouquet’s’ was a major target in the protest. The barricades that surrounded the premises (in protection of the impending rallies) were destroyed, the furniture completely ransacked and unsalvageable and the signage and façade of the premises partially burned. Le Fouquet’s is one of the most well-known restaurant establishments in France – but where does its reputation come from?

Built in 1898, on the corner of Avenue Georges V and the Champs Elysées, stood the ‘Louis Fouquet lemonade cabinet’. The French-Brazilian aviator ‘Alberto Santos-Dumon’ truly put ‘Le bar de l’Escadrille’ (the name at the time) on the map as this is where he went to celebrate the achievement of his first motorized-free flight. Soon after, word spread and the bar became famous for accommodating aviators and heroes of the First World War.

In 1913, the restorer ‘Léopold Mourier’ succeeded Louis Fouquet. He turned it into an upmarket bar by changing the interior décor and lavishing it in embroidery and mahogany throughout. At the time, sophisticated Parisian societies enjoyed congregating here and rubbing shoulders with the likes of Theodore Roosvelt, Aristide Briand, Pierre Brasseur and Liane de Pougy, just to name a few. Since 1913, this place has been synonymous with luxury and wealth.

Every year since 1979, Fouquet’s has also hosted the traditional gala dinner following the Caesar ceremony.

During the 2007 presidential election, Nicolas Sarkozy celebrated his victory by going to Fouquet’s with all his collaborators, many of them wealthy and in the upper echelon of France’s high society. That evening fittingly marked the mandate of Nicolas Sarkozy. 

This historic place of money, power and influence was undoubtedly targeted by the yellow vest demonstrators who perceive Fouquet’s as a major powerhouse. This was a symbolic remonstration against the golden imagery that is Fouquet’s.

Source : AFP


Suivez Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et abonnez-vous gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous

Comments
Share With: