fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULearn French: Starsky et Hutch en mission écologique en France

Learn French: Starsky et Hutch en mission écologique en France

franckprovost

Un pompier britannique à la retraite sillonne la France en vélo avec son chien pour expliquer aux élèves comment les gestes quotidiens peuvent contribuer à préserver l’environnement.

Âgé de 57 ans, Martin « Hutch » Hutchinson parcourt le monde en mission écologique avec son chien Starsky et demande aux enseignants intéressés par sa visite dans leur école de le contacter.

C’est la troisième fois qu’il passe en France et — comme presque partout — sa chaîne Youtube montre qu’il y a beaucoup de détritus sur les bords des routes. Cependant, il dit être très impressionné par le centre de la France. « C’est la référence pour le reste du monde. La façon dont ils vivent en harmonie avec la nature est incroyable. Il n’y a pas de déchets. Rien. »

Il dit avoir reçu un accueil très chaleureux et beaucoup de soutien en France.

Il se promène sur un vélo couché équipé d’une plaque arrière sur laquelle on peut lire « vous êtes en train de suivre le tour du monde environnemental » et un drapeau jaune fluo affichant « re-cycler pour la liberté ». Tout au long de son chemin, il ramasse les déchets organise des opérations de nettoyage dont il fait la promotion sur Facebook, se rend dans les écoles et crée des petites vidéos Youtube sur les endroits qu’il traverse pour montrer aux riverains l’étendue de leur pollution plastique.

Dans ses campagnes précédentes, M.Hutchinson a parcouru 34 000 km à travers 21 pays. Sur son chemin il a ramassé Starsky, qui avait été abandonné au Portugal. Ses vidéos montrent son compagnon qui trotte à côté de son vélo et ramasse occasionnellement un morceau de plastique pour le déposer sur le seuil des maisons — si un chien peut ramasser les détritus, alors les humains le peuvent aussi, dit-il.

Il dort où il peut ; dans sa tente, dans des postes de police, des hôpitaux et même une prison en Bolivie. « Dans tous les endroits possibles et imaginables » sourit-il.

Durant des séances de 45min dans les écoles, M.Hutchinson montre quelques-unes de ses 7000 vidéos sur sa chaîne Youtube, la plupart montrant des détritus dans la rue pour sensibiliser les élèves aux tonnes de déchets plastiques que notre société produit. Il affirme dépasser la barrière de la langue grâce à son approche visuelle avec son vélo, son chien et ses vidéos explicites. « C’est quelque chose qui les marque. Dans toutes les écoles où je suis me suis arrêté en Europe, on a apprécié mon passage ».

Après un accueil « fantastique » dans les écoles primaires, M.Hutchinson dit vouloir maintenant se concentrer sur les établissements du secondaire car il pense que c’est entre 14 et 16 ans que les adolescents se forgent une opinion sur la planète.

Il a du mal à comprendre comment nous sommes toujours incapable de nous attaquer à un problème aussi simple que les détritus alors que la planète est menacée par des problèmes bien plus importants.

Il défend un militantisme au quotidien, comme ces petits gestes individuels qui peuvent collectivement faire la différence. « Nous, les adultes, devons changer nos comportements et montrer l’exemple » dit-il.

M.Hutchinson accuse le rythme de vie d’aujourd’hui, qui encourage un mode de vie ne tenant pas compte du coût environnemental. « Dans notre façon de vivre actuelle, tout est fait pour aller plus vite et on ne parle que de confort, de praticité. »

 

Glossaire :

s’attaquer à (v.) : to tackle

comportement (n.m.) : attitude

déchet (n.m.) : rubbish, litter

détritus (n.m.) : litter

drapeau (n.m.) : flag

étendue (n.f.) : extent

explicite (adj.) : self-explanatory

fluo (adj.) : neon

se forger une opinion (exp.v.) : to form one’s opinion

gestes quotidiens (n.m.pl.+ adj.) : everyday actions

marquer (v.) : to leave a mark

militantisme (n.m.) : activismnettoyage (n.m.) : clean-up

montrer l’exemple (exp.v.) : lead by example

plaque (n.f.) : plate

pompier (n..) : fireman

(tous les endroits) possibles et imaginables (exp.) : every conceivable places

poste de police (exp.) : police station

praticité (n.f.) : convenience

ramasser (v.) : to collect

référence (n.f.) : benchmark

à la retraite (exp.) : retired

riverain (n.m.) : resident

seuil (n.m.) : doorstep

sillonner (v.) : to tour

soutien (n.m.) : support

vélo (n.m.) : bicycle

vélo couché (n.m.+ adj.) : recumbent bike


IN ENGLISH PLEASE

 

Starsky and Huth on French eco-mission

A retired British fireman is cycling around France with his dog, telling school pupils about how everyday awareness can help save the environment.

Martin ‘Hutch’ Hutchinson, 57, tours the world with his dog Starsky, on an ecological mission, and is looking for teachers to contact him if they are interested in him visiting their school.

It is the third time he has cycled through France and – like most places – his prolific YouTube channel shows there has been plenty of roadside rubbish on the way, however he told Connexion he was especially impressed with central France.

It is the benchmark for the rest of the world. The way they live in harmony with nature is incredible. There’s no litter. Nothing.”

He said he has received a very warm welcome in France and people have been very supportive of his goals.

He pedals along in a recumbent bicycle, complete with rear plates that read “you are following the world environmental tour” and a neon yellow flag with the motif “re-cycling to freedom.” On his way, he collects litter, organises clean-ups that he posts on Facebook, visits schools and creates YouTube clips of the areas he passes through to make residents realise the scale of their plastic pollution.

In previous campaigns Mr Hutchinson walked 34,000km through 21 countries. On the way he picked up Starsky, who had been abandoned in Portugal. His videos show his companion trotting along beside his bike, occasionally picking up the odd piece of plastic and placing it on doorsteps – if a dog can pick up litter, then so can humans, he says.

He sleeps wherever he can; in his tent, police stations, hospitals, even a prison in Bolivia. “You name it, I’ve slept in it,” he said.

During 45 minute sessions at schools, Mr Hutchinson shows some of his many videos (there are over 7,000 on his YouTube channel, mostly of rubbish in the street) to wake students up to the tonnes of plastic waste our societies are producing. He says there is no language barrier thanks to his visual approach with his bike, dog and self-explanatory videos. “It’s something they remember. In Europe, I haven’t had a school that hasn’t appreciated me being there.”

After having a “fantastic” welcome at primary schools, Mr Hutchinson says he now wants to focus on secondary schools as he believes that 14-16 is the crucial age when teenagers form their opinions about the planet.

He struggles to understand how we are still unable to tackle an issue as simple as litter when there are much greater environmental concerns facing the planet.

He advocates everyday activism, little individual acts that can collectively make a big difference. “We adults have got to change our attitudes and lead by example,” he said.

Mr Hutchinson blames the rapid pace of life today that encourages lifestyles that disregard environmental cost. “In modern day living everything is meant to be faster and everything is about convenience.”

Source: connexionfrance.com

 

Comments
franckprovost
Share With: