fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeLearn FrenchLearn French: Victor Hugo, le héros et l’amant, reprend vie à la télévision anglaise

Learn French: Victor Hugo, le héros et l’amant, reprend vie à la télévision anglaise

Il est vénéré comme un saint dans des milliers de temples au Vietnam, considéré comme un prophète de l’unité européenne et un héros des droits de l’homme pour son engagement contre la peine de mort.

Le grand romancier français Victor Hugo va à présent devenir une légende à la télévision avec l’adaptation à gros budget par la BBC de son chef-d’œuvre Les Misérables et une série retraçant ses — très mouvementées— vies privée et politique.

Phénomène littéraire à l’âge de 30 ans avec Notre-Dame de Paris, il est rapidement devenu la conscience de sa génération.

Révolté par la misère dont il était témoin dans les rues, le jeune royaliste est devenu un héros républicain et a été contraint à l’exil pendant deux décennies après avoir traité Napoléon III de dictateur et de « traître envers la France ».

Cette conversion est au centre du portrait de l’écrivain, Victor Hugo – Ennemi de l’état, une production de 4 heures qu’est en train de tourner Jean-Marc Moutout, l’un des réalisateurs de la série d’espionnage à succès Le Bureau des Légendes.

D’après ce dernier, le cheminement politique remarquable de Victor Hugo et sa vie amoureuse, tout aussi active, sont au centre de l’histoire, qui a récemment été dévoilée au MIPTV, le plus grand marché mondial du divertissement, à Cannes.

 

Fugitif

« Lorsque la série démarre en 1848, Victor Hugo connaît déjà la célébrité et la fortune. Il s’est hissé dans les rangs de la noblesse. Lorsque la série se termine, trois ans plus tard, il est un fugitif dont la tête a été mise à prix et est républicain » explique M. Moutout. « Je veux montrer le changement progressif dans la prise de conscience et l’engagement de Victor Hugo, en plongeant dans l’époque et la vie de ce grand homme. Les deux sont intimement liées, puisque Victor Hugo abandonne la littérature pour la lutte politique. »

La série présente également sa maîtresse durant 50 ans, Juliette Drouet — jouée par Isabelle Carré — qui l’a suivi en exil à Guernesey, une île de la Manche entre la France et l’Angleterre. Drouet est devenue sa maîtresse officielle, mais la fidélité conjugale n’était pas le fort de Victor Hugo.

Bien qu’il soit vénéré comme un saint dans la religion vietnamienne Cao Dai, et malgré la multitude de liaisons et d’aventures dont il décrivait chaque rendez-vous galant jusqu’à quelques semaines avant sa mort à l’âge de 83 ans, deux millions de personnes — plus que toute la population officielle de Paris à l’époque — se sont rassemblées le long des rues pour ses funérailles.

 

« Les Misérables », un roman courageux

Andrew Davies, a écrit l’adaptation des Misérables actuellement tournée par la BBC. Ce scénariste, âgé de 81 ans, est à l’origine d’une série de succès pour la chaîne publique britannique, des drames en costume tels qu’Orgueil et Préjugés, Middlemarch et Guerre et Paix.

Pour lui, Les Misérables, l’histoire de Jean Valjean qui a passé des années en prison pour avoir volé une miche de pain pour sa sœur qui mourait de faim, est « intense et déchirante ». « La plupart d’entre nous connaissons la version écrite pour la comédie musicale, qui n’offre qu’une esquisse incomplète de l’histoire, » qui culmine durant la révolution de 1848 à Paris. « Je suis ravi d’avoir enfin l’opportunité de rendre justice à Victor Hugo, » ajoute-t-il.

Dominic West, qui tient le rôle principal dans la série The Wire, joue celui du condamné Jean Valjean dans ce drame en costume de 6 heures, que le producteur hollywoodien Harvey Weinstein soutenait avant qu’il ne tombe en disgrâce. « Jean Valjean est l’un des plus grands personnages de la littérature mondiale, » s’enthousiasme l’acteur. « Son parcours épique de rédemption est l’un des rôles les plus extraordinaires qu’un acteur puisse jouer» ajoute-t-il.

Victor Hugo, dont les œuvres ont déjà fait l’objet de 35 films et de nombreuses séries télévisées, est aussi le sujet central d’une nouvelle biographie en anglais de Graham Robb et de The Novel of the Century: The Extraordinary Adventure of Les Miserables de David Bellos.

Tous deux soulignent qu’en son temps, c’était plus pour sa poésie que pour ses romans que Victor Hugo était connu et aimé.

 

Glossaire :

aventure (n.f.) : fling

célébrité (n.f.) : fame

chef d’œuvre (exp.n.m.) : masterpiece

condamné (adj.) : convict

contraint à (adj.) : forced to

culminer (v.) : to reach its climax

divertissement (n.m.) : entertainment

engagement (n.m.) : committment, campaigning

esquisse (n.f.) : sketch, outline

se hisser (v.) : to rise

liaison (n.f.) : (love) affair

lutte (n.f.) : fight

la Manche (n.f.) : the Channel

miche (n.f.) : loaf (of bread)

mouvementé : eventful

qui meurt de faim (exp.v.) : who is starving

série d’espionnage (exp.n.f.) : spy series

tourner (v.) : to shoot (movies)

rendez-vous galant (n.m.) : tryst

vénéré (adj.m.) : revered, worshipped


learnfrench

Victor Hugo the hero and lover enjoys big TV revival

He is worshipped as a saint in thousands of Vietnamese temples, held up as a prophet of European unity and a human rights hero for his campaigning against the death penalty.

Now the great French novelist Victor Hugo is about to become a television icon with a big-budget BBC adaptation of his masterpiece “Les Miserables” and a series retelling his hugely eventful private and political life.

A literary sensation by the time he was 30 with “The Hunchback of Notre Dame”, Hugo quickly became the conscience of his generation.

Appalled by the misery he saw on the streets, the young royalist became a republican hero and was forced into exile for two decades after he declared Napoleon III a dictator and a “traitor to France”.

This conversion is at the centre of “Victor Hugo — Enemy of the State”, a four-hour portrait of the writer now being shot in France by one of the makers of the hit spy series “The Bureau”.

Director Jean-Marc Moutout said Hugo’s remarkable political journey and his equally energetic love life are at the centre of the story, which was recently unveiled at MIPTV, the world’s biggest entertainment market in Cannes, France.

 

Fugitive

“When the series begins in 1848, Victor Hugo is already well-acquainted with fame and fortune. He has risen to the ranks of nobility. When the series ends, three years later, he is a fugitive with a price on his head and republican,” Moutout said.

“I want to show the gradual change in Hugo’s awareness and commitment, plunging into the heart of the era and the life of this great man. Both are intimately linked, since Hugo abandons literature for the political fight.”

The series also features his lover of 50 years Juliette Drouet — played by Isabelle Carre —who followed him into exile in Guernsey, a Channel island between France and Britain. Drouet became his official mistress, but conjugal loyalty was not one of Hugo’s strong points.

Despite being revered as a saint by the Vietnamese Cao Dai religion, and the scores of affairs and flings Hugo conducted, documenting each tryst in code right up to within weeks of his death aged 83, two million people — then more than the official population of Paris — lined the streets for his funeral.

 

Gutsy ‘Les Miserables’

Andrew Davies adapted “Les Miserables”, which is now being shot by the BBC. The veteran screenwriter, now 81, was the brains behind a string of costume drama hits for the British public broadcaster including “Pride and Prejudice”, “Middlemarch” and “War & Peace”.

Davies described “Les Miserables”, the story of Jean Valjean, who spent years in prison for stealing a loaf of bread for his starving sister, as “intense and gut-wrenching”. “Most of us are familiar with the musical version, which only offers a fragmentary outline of the story,” which reaches its climax during the 1848 Revolution in Paris. “I am thrilled to have the opportunity of doing real justice to Victor Hugo at last,” he added.

“The Wire” star Dominic West is playing the convict hero Valjean in the six-hour costume drama, which was previously backed by disgraced Hollywood producer Harvey Weinstein. “Jean Valjean is one of the great characters in world literature,” West said.”His epic journey of redemption is one of the extraordinary roles an actor can take on,” he added.

Hugo, whose work has been turned into 35 films and numerous TV series, is also the subject of an new biography in English by Graham Robb as well as “The Novel of the Century: The Extraordinary Adventure of Les Miserables” by David Bellos.

Both point out that in his own lifetime, it was for his poetry rather than his novels that Victor Hugo was best known and loved.

 

Source: AFP

728x90_Ads (2)


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Comments
Share With: