fbpx
HomeACTUL'endettement des ménages : le grand problème australien

L'endettement des ménages : le grand problème australien

Et si l’Australie était pourchassée par une menace passée inaperçue ? C’est ce qui pourrait bien se passer. Une nouvelle fuite de données officielles révèle que l’Australie a à peine prêté attention à un problème qui pourrait mettre le pays à genoux.

Un rapport officiel secret a fuité cette semaine indiquant que la dette contractée par les ménages australiens avant la crise financière mondiale était si élevée qu’elle aurait pu entraîner une vague de défauts de paiement. Selon les analystes, une telle vague de défauts aurait pu frapper les banques australiennes de plein fouet et causer probablement une récession.

Si l’endettement des ménages était élevé à l’époque, il l’est encore plus aujourd’hui. La dette des ménages ne fait que s’accumuler depuis des années et le régulateur australien estime que les banques ne pourraient pas résister à un effondrement du prix de l’immobilier.

Toutefois, presque personne n’a mentionné quel type de dette il s’agit. Tout le monde ne cesse de débattre de la dette contracté par le gouvernement : le déficit,  la dette publique…

Pourtant la dette publique est faible par rapport à la dette privée (contractée par les sociétés et les ménages).

Est-ce que cette dette peut vraiment nous affecter ?

Certes, dans l’histoire récente, la dette publique a joué le rôle du méchant. Pensez à la Grèce, le problème était la dette du gouvernement, pas celle du secteur privé.

Mais avant cela, il y a eu une très longue période durant laquelle la dette privée a explosé et a fini par tout détruire. D’abord, la dette crée des bulles. Ensuite, ces bulles explosent et au final tout le pays se retrouve dans le chaos.

La crise des subprimes en est un exemple. La bulle spéculative du Japon dans les années 80 en est un autre. Ces deux crises ont provoqué des problèmes colossaux pour tous, même ceux qui pensaient se trouver à l’abri. L’explosion d’une bulle peut engendrer une crise de liquidité pour les banques, faire plonger les placements épargne-retraite et faire grimper le taux de chômage.

Est-ce que la dette privée australienne est différente ?

L’endettement des ménages australiens provient en partie des achats via cartes de crédit mais surtout des emprunts. Ce qui est une bonne nouvelle, car cela signifie qu’il y a un actif réel qui soutient la dette.

Mais cela signifie aussi que si le marché immobilier vacille, cette dette pourrait poser un gros problème.

Si le marché immobilier commence à vaciller et que votre maison vaut moins que votre emprunt, vous allez probablement poussez un soupir et continuer d’y vivre, pas vrai ?

Mais ce ne sera pas le cas s’il s’agit d’un placement immobilier avec un prêt in fine. Si vous êtes dans cette situation, vous allez réaliser que votre investissement a échoué et vous allez vendre. Ce qui vous rapportera d’ailleurs une petite déduction fiscale, grâce à la taxation des plus-values.

Les prêts in fine ont connu une hausse de 80 % au cours de ces trois dernières années. Cette part élevée de prêts in fine pour les placements immobiliers est une raison pour laquelle l’encours de la dette des ménages préoccupe.

Bien sûr, la dette privée n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Lorsque la dette est élevée, de nombreux Australiens profitent de cette période pour obtenir des prêts immobiliers à des taux d’intérêts bas. Si toutes les dettes peuvent être remboursées, alors nous n’avons rien à craindre. De nombreux experts pensent que tout va bien aller, y compris le directeur de l’association des banquiers.

Mais de nouveau, c’est lorsque les gens croient que tout va bien le pire arrive.

Source : news.com.au

Share With: