fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULes Australiens veulent des politiques climatiques plus ambitieuses

Les Australiens veulent des politiques climatiques plus ambitieuses

Un nouveau sondage du Lowy Institute révèle un appétit croissant du public pour s’attaquer aux problèmes environnementaux – même à un coût conséquent.

Le président américain Joe Biden plaçant le changement climatique au centre de la politique étrangère américaine, l’Australie est confrontée à une pression croissante de la part de son plus proche allié pour qu’elle fasse plus. John Kerry, l’envoyé présidentiel spécial pour le climat, a déclaré que le gouvernement australien n’était pas sur la «même page» que le reste du monde sur les questions environnementales.

Un nouveau sondage du Lowy Institute publié mercredi montre que la majorité des Australiens sont impatients de rivaliser avec leurs homologues internationaux pour lutter contre la crise climatique et souhaitent voir des politiques climatiques plus ambitieuses.

Sept Australiens sur dix affirment que l’Australie devrait se joindre à d’autres pays, tels que les États-Unis et le Royaume-Uni, pour prendre davantage d’engagements à lutter contre le changement climatique avant la conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP26) plus tard cette année à Glasgow. La COP26 exhorte les pays à fixer des objectifs ambitieux de réduction des émissions à l’horizon 2030, ainsi qu’à atteindre des émissions nettes nulles d’ici 2050.

Le Premier ministre Scott Morrison a déclaré que «l’objectif de l’Australie est d’y parvenir dès que possible» en terme de zéro émission nette. La plupart des Australiens seraient en faveur de cela d’ici 2050, 78% affirmant qu’ils soutiennent «l’établissement d’un objectif d’émissions nettes nulles pour 2050». Les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Union européenne, la Corée du Sud et le Japon ne sont que quelques-uns des partenaires de l’Australie qui ont déjà déclaré un objectif d’émissions nettes nulles entre 2030 et 2050.

Alors que la pandémie de Covid-19 a semblé submerger les préoccupations nationales concernant le changement climatique en 2020, ces préoccupations sont maintenant en augmentation. Six Australiens sur dix affirment que l’Australie «devrait commencer à prendre des mesures dès maintenant, même si cela implique des coûts importants». Ce chiffre a presque doublé en moins d’une décennie. En 2012, seuls 36% des Australiens considéraient le changement climatique comme «un problème grave et urgent» nécessitant une action immédiate, même si cela impliquait des coûts importants.

Share With:
Tags