fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULes députés de la coalition font pression pour qu’une loi protège Australia Day

Les députés de la coalition font pression pour qu’une loi protège Australia Day

gjfood

Un groupe de députés ministériels réclame de nouvelles lois pour qu’Australia Day reste célébré le 26 janvier.

Le sénateur libéral Dean Smith a déclaré à The Australian qu’il était prêt à rédiger un projet de loi d’intérêt public pour protéger la date des célébrations.

Le sénateur Smith, qui a également rédigé le projet de loi visant à légaliser le mariage homosexuel, aurait reçu le soutien précoce d’autres députés, dont Barnaby Joyce, Jason Wood, Michelle Landry et Craig Kelly.

Dans une tribune, M. Smith souligne que le drapeau australien et la commémoration d’Anzac Day sont déjà protégés par la loi.

Le gouvernement Howard a adopté des lois en 1998 pour faire en sorte que le drapeau ne puisse être modifié que si la majorité des électeurs de chaque État et Territoire y consentent.

Le gouvernement Keating a introduit les lois d’Anzac Day en réponse aux craintes qu’il ne soit pas observé autant dans les années à venir.

M. Smith a déclaré qu’Australia Day était le plus ancien des symboles nationaux du pays. Il est antérieur au drapeau et date d’avant le débarquement à Gallipoli.

« Une loi visant à protéger Australia Day donnera aux Australiens la tranquillité d’esprit que leur fête nationale survivra aux tentatives d’une très petite minorité bruyante qui cherche à créer des divisions à des fins politiques, » a-t-il écrit. Elle veillera aussi, selon Smith, à ce que la date ne puisse être changée que si une majorité de citoyens le veulent – la date du 26 janvier restant une option possible.

Le sénateur Smith a enfin déclaré que la loi potentielle signifierait qu’Australia Day, Anzac Day et le drapeau national formeraient  « la trinité des symboles nationaux les plus chers à l’Australie en tant que nation « .

Le débat autour d’Australia Day s’anime alors que l’ancien premier ministre libéral, Jeff Kennett, se prononce, lui, en faveur d’un changement de date.

« Pour beaucoup de membres de la communauté, le 26 janvier représente le jour où ils ont été dépossédés et brutalisés. Je suis d’accord avec eux « , a-t-il dit à The Australian.

« Depuis quelque temps, je m’inquiète de plus en plus du fait que nous n’en faisons pas assez dans ce pays pour reconnaître nos Premiers Peuples « , a-t-il déclaré.

Dans une tribune publiée dans le Herald Sun, M. Kennett s’est penché sur les dates d’autres fêtes nationales dans d’autres pays et n’en a pas trouvé une qui ait marqué l’arrivée des colons dans le pays.

M. Kennett affirme que si les Australiens étaient si attachés à l’idée de célébrer le 26 janvier, ils le feraient le jour où il tombe et ils n’auraient pas de vacances s’il tombait le week-end comme c’est le cas cette année.

« Nous célébrons Anzac Day le 25 avril de chaque année, sans aucun jour de congé s’il tombe un week-end. Anzac Day a donc un sens réel « , dit-il.

Sources : News.com.au

 

——————————————

N’oubliez pas de suivre Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et de vous abonner gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

Comments
franckprovost
Share With: