fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULes élèves australiens « seuls et mal à l’aise » à l’école

Les élèves australiens « seuls et mal à l’aise » à l’école

franckprovost

Selon une étude, les élèves sont de plus en plus seuls et ne se sentent plus à leur place à l’école.

Les adolescents australiens se sentant moins à l’aise en classe que la moyenne mondiale.

L’enquête de la Commission sur la productivité dans le domaine de l’éducation, effectué vendredi, a révélé que les élèves de 15 ans avaient plus de difficulté à s’intégrer à leurs pairs et à leurs écoles en 2015 qu’en 2003.

En ce qui concerne les résultats scolaires, les adolescents obtiennent également de moins bons résultats en lecture, en mathématiques et en sciences.

Les experts attribuent ce changement social à l’essor des réseaux sociaux, à la technologie et à la dépendance croissante des adolescents des réseaux sociaux.

Peter Burns, PDG du YMCA Victoria, a déclaré que les jeunes vivaient des changements technologiques sans précédents.

« Siri peut nous donner la météo, mais ne peut pas nous apprendre la résilience émotionnelle« , a déclaré M. Burns au New Daily.

« La réalité, c’est que certains jeunes n’ont pas les compétences ou le soutien nécessaires pour suivre le rythme de ces changements sociaux. Mais cette déconnexion et cette solitude ne sont pas de leur faute, mais sont le résultat de l’échec de nos systèmes actuels. »

Dans l’ensemble, les résultats de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) montrent que le sentiment d’appartenance à un groupe social a augmenté partout dans le monde mais il a diminué pour les élèves australiens.

Les résultats ont été pires pour les filles, les Autochtones et les insulaires du détroit de Torres, les élèves de la région ou des régions éloignées et les élèves à faible revenu.

A l’échelle nationale, 83,5 % des élèves interrogés étaient en désaccord avec l’énoncé « Je me sens seul à l’école » et 71,9 % ont dit qu’ils se sentaient à leur place. Ces chiffres paraissent élevés mais ils sont largement inférieurs à la moyenne mondiale.

Cependant, les adolescents australiens étaient plus susceptibles de dire qu’ils se faisaient facilement des amis et qu’ils étaient d’accord avec l’énoncé « les autres élèves semblent m’apprécier », que les autres pays de l’OCDE.

Laura Eason, coordonnatrice du bien-être des jeunes au YMCA NSW, a dit qu’il y avait beaucoup de problèmes qui semblaient plus fréquents qu’avant.

« Le stress est un problème important, les problèmes d’anxiété et de santé mentale sont tous en hausse« , a déclaré Mme Eason à The New Daily.

Elle affirme que les réseaux sociaux pouvaient à la fois faire partie du problème et de la solution.

En plus d’offrir des programmes pour aider les jeunes à s’engager, elle déclare que les adultes doivent se rappeler d’écouter et de prêter attention aux maux des adolescents.

« Je pense que parfois nous avons vraiment besoin de nous asseoir, d’écouter et de comprendre leur point de vue, et je pense que cela peut faire beaucoup pour qu’ils aient le sentiment que leur voix est entendue« , a déclare Mme Eason.

Sources : The News Daily

—————————

Suivez Le Courrier Australien sur Facebook et Instagram et abonnez-vous gratuitement à notre newsletterDes idées, des commentaires ? Une coquille, une inexactitude ? Contactez-nous à redaction@lecourrieraustralien.com.

 

Comments
nc
Share With: