fbpx
Copyright LE COURRIER AUSTRALIEN 2016
HomeACTULes étudiants internationaux en hôtellerie et tourisme pourront bientôt travailler plus de 40 heures.

Les étudiants internationaux en hôtellerie et tourisme pourront bientôt travailler plus de 40 heures.

franckprovost728

Le gouvernement fédéral a annoncé des changements dans le budget qui aideront les étudiants internationaux travaillant dans l’industrie du tourisme et de l’hôtellerie à se remettre sur pied après une année touchée par la pandémie COVID-19.

Bien que la fermeture continue de la frontière internationale jusqu’en 2022 puisse empêcher les étudiants de venir ou de revenir en Australie pour étudier, le gouvernement permet à ceux qui sont déjà ici de travailler plus d’heures.

L’ancienne limite bimensuelle de 40 heures de travail pour les titulaires d’un visa d’étudiant international avec des emplois dans l’hôtellerie et le tourisme va être temporairement supprimée.

Le Premier ministre Scott Morrison a déclaré lors d’une conférence de presse mercredi que cette décision serait importante pour le “grand nombre” d’étudiants internationaux restés dans le pays.

Mais tout le monde n’est pas satisfait de l’annonce.

La présidente nationale du Conseil des étudiants internationaux d’Australie, Belle Lim, a déclaré que pour certains étudiants internationaux travaillant dans ces industries, l’annonce était positive, mais pour d’autres qui sont vulnérables, il était “trop ​​peu trop tard”.

Mme Lim a déclaré que le manque de soutien aux étudiants qui avaient du mal à joindre les deux bouts en raison de difficultés financières l’année dernière montrait que “les étudiants internationaux ne sont pas appréciés par ce gouvernement”.

«Il n’y a aucune mention [dans le budget] de la façon dont les étudiants internationaux contribuent à la main-d’œuvre ici en Australie, et de toutes les choses que nous avons traversées l’année dernière sans aucun soutien.»

Elle a déclaré que le gouvernement devrait reconnaître la contribution des étudiants internationaux au pays de différentes manières.

Le gouvernement doit insister davantage sur le rôle des universités et la formation de la prochaine génération de leaders de la main-d’œuvre dans la région, a-t-elle déclaré.

Share With: