fbpx
HomeACTULes expatriés cherchant à revenir et les investisseurs dopent les prix de l’immobilier australien

Les expatriés cherchant à revenir et les investisseurs dopent les prix de l’immobilier australien

La fermeture des frontières de l’Australie n’a pas empêché les acheteurs étrangers de chercher à obtenir une part du marché immobilier en plein essor sur nos côtes.

Les données de Realestate.com.au ont montré que l’activité de recherche internationale de propriétés sur son portail avait augmenté de 6,37%, en plus de ce qui était déjà une augmentation gigantesque de 20% au cours des 12 mois précédents jusqu’en 2019.

La demande a été tirée par les expatriés cherchant à revenir et les investisseurs opportunistes cherchant à capitaliser sur la vigueur du marché.

Les acheteurs du Royaume-Uni, des États-Unis et de Hong Kong sont plus susceptibles de rechercher en Nouvelle-Galles du Sud, mais l’activité en provenance de Chine est en baisse de 8 %.

Les Néo-Zélandais recherchent également dans le NSW mais sont de plus en plus intéressés par le Queensland. Les recherches en provenance de Chine occupent désormais la sixième place, derrière Singapour.

L’économiste de Realestate.com.au, Anne Flaherty, a déclaré que l’intérêt pour Sydney restait fort mais n’augmentait pas au rythme du Queensland et du Victoria en raison de la hausse des valeurs.

“Sydney est chère par rapport aux normes mondiales et de nombreux acheteurs comme ceux de Nouvelle-Zélande vont trouver un bien meilleur rapport qualité-prix ailleurs”, a-t-elle déclaré.

Byron Bay est l’endroit le plus recherché de la Nouvelle-Galles du Sud, avec une augmentation des recherches depuis les États-Unis. L’attrait des célébrités pour cette ville pendant la pandémie avec Chris Hemsworth, Zac Efron, Matt Damon et Melissa McCarthy n’y est pas étranger.

À Sydney, les banlieues les plus recherchées se trouvaient toutes dans la banlieue nord de la ville avec Manly, Mosman, Chatswood et Epping les plus recherchées. Manly était populaire auprès des acheteurs du Royaume-Uni, des États-Unis et de la Nouvelle-Zélande, tandis que les acheteurs de Singapour se sont tournés vers Mosman et ceux de Hong Kong avaient Epping en haut de leur liste. Les acheteurs basés en Chine avaient Chatswood comme leur principale préférence.

James Pratt, PDG de James Pratt Auctions Group, a déclaré que les expatriés surévaluaient les prix des acheteurs locaux à travers Sydney, certains payant 10 à 20% de plus. “Ils font des offres très agressives et beaucoup pensent qu’ils obtiennent toujours une remise sur la propriété en raison du taux de change”, a-t-il déclaré.

M. Pratt a déclaré que de plus en plus d’investisseurs étrangers attendaient la réouverture des frontières pour acheter.

“Une fois les frontières ouvertes, il y aura un afflux d’investisseurs étrangers cherchant à capitaliser sur la demande et la forte croissance du capital”, a-t-il déclaré.

Les étrangers – y compris ceux qui cherchent à investir depuis l’étranger – sont limités aux nouvelles propriétés uniquement.

Share With:
Tags