La pierre ponce s’étend sur pas moins de 150 km2.

C’est une découverte hors du commun qu’ont faite des navigateurs australiens. Navigant sur l’océan Pacifique en direction de Vanuatu, ces derniers se sont retrouvés entourés d’un amas de pierre ponce, s’étendant sur quelque 150 km2. Cet amas d’une taille équivalente à la superficie de la Région bruxelloise proviendrait de l’éruption d’un volcan sous-marin près de l’île de Tonga.

La scène filmée par les Australiens est inhabituelle, mais pas inquiétante. Au contraire, cette pierre volcanique pourrait à terme sauver la barrière de corail qu’elle atteindra d’ici sept à dix mois, selon CNN. Cette merveille naturelle a déjà perdu la moitié de sa surface en trente ans et fait l’objet d’une grande attention du monde scientifique.

Le “radeau” de pierre ponce permettrait de venir à son secours en apportant avec lui un nouvel écosystème marin. De nouvelles colonies de crustacés et autres coraux seraient ainsi rattachés à cet amas de pierre volcanique. “Chaque morceau de pierre ponce est un véhicule qui permet aux organismes de s’attacher, de grandir et d’être transportés à travers l’océan”, a expliqué Scott Bryan, professeur spécialisé en géologie à l’Université de technologie du Queensland, à CNN.

Le professeur avait découvert que ce phénomène était plus que positif pour les océans puisqu’il permettait de redistribuer la vie marine.