fbpx
HomeACTULes mythes populaires sur une bonne nutrition faussés? Un docteur australien nous éclaire

Les mythes populaires sur une bonne nutrition faussés? Un docteur australien nous éclaire

Le petit-déjeuner, repas le plus important de la journée, cinq petits repas plutôt que trois gros… Ces habitudes à adopter dans notre quotidien ne sont finalement pas aussi bonnes que ce que l’on croit d’après le docteur Helena Popovic. 

“Retardez l’heure du petit-déjeuner le plus possible, lance la scientifique. Il faut laisser au moins 12 heures entre le dîner et le premier repas de la journée”. Alors que l’on nous rabâche depuis toujours qu’il faut manger comme un roi pour nous préparer pour la journée, il est pourtant nécessaire de faire une pause et ne pas se goinfrer de croissants et pains au chocolat dès notre réveil. “Nous avons besoin d’arrêter de manger pour éliminer les cellules mortes et endommagées, pour activer les gènes de réparation qui réduisent les risques de cancer et de démences et pour puiser dans nos réserves de graisse”, éclaire Dr Helena Popovic. En gros, plus le temps est long entre le dîner et le petit-déjeuner, plus on brûle de graisse et en meilleure santé nous serons. Evidemment, en fonction de notre rythme de vie, marathonien par exemple, les règles sont différentes. Ces conseils s’appliquent aux personnes qui passent la plus grande partie de leur journée assises à leur bureau.

Vous avez aussi sûrement entendu parler qu’il est meilleur pour la santé de manger cinq petits repas par jour plutôt que de manger trois gros. Mais comme le dit le Dr Helena, “c’est le pire conseil qu’on ait jamais donné. Il vient des personnes qui fabriquent ces fameux en-cas. Ils ont dit que ça accélérerait votre métabolisme et que vous seriez moins susceptible de trop manger. C’est le contraire qui est vrai. Premièrement, il n’y a pas d’amélioration de votre métabolisme – c’est négligeable quand vous grignotez.”

Deuxièmement, grignoter vous donne encore plus faim. Chaque fois que vous mangez, vous libérez des sucres dans votre circulation sanguine, ce qui stimule le pancréas à libérer de l’insuline – l’hormone qui demande à votre corps d’éliminer le sucre de votre sang et de le stocker dans vos muscles, foie et cellules graisseuses. “L’insuline vous empêche de brûler des graisses. Ainsi, plus vous mangez souvent, plus vous produisez souvent de l’insuline, moins vous brûlez réellement vos réserves de graisse. Et parce que vous ne pouvez pas brûler vos réserves de graisse, vous avez encore plus faim” Les conseils de la docteur est d’arrêter de grignoter tout simplement. D’après elle, en une semaine, votre faim diminuera considérablement et vous serez plus rassasiés avec deux ou trois repas par jour.

Elle finit par conseiller de faire 25 minutes d’exercice par jour, sans forcément aller à la salle, mais surtout pour allonger l’espérance de vie. Pour les personnes de plus de 65 ans, faire 365m en moins de 6 minutes réduirait de moitié le risque de mourir dans la prochaine décennie. “Aussi, visez 50 pompes en deux minutes par jour pour maintenir votre masse musculaire et votre métabolisme”, préconise-t-elle.

On parle beaucoup de la grippe en Australie. Des réflexes permettent d’éloigner les mauvaises idées sur cette maladie. “Assurez-vous de dormir suffisamment durant l’hiver. Si vous avez le vaccin contre la grippe et que vous manquez de sommeil, il ne fonctionnera pas aussi bien “, assure Dr Popovic. “Si vous avez la grippe, les antibiotiques sont la pire chose à prendre. La grippe est causée par un virus et les antibiotiques aggravent les symptômes de la grippe parce qu’ils tuent la bactérie qui vous aide à combattre le virus”.

Vous voilà prévenus. Et comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir !

Source : 7news.


N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram, et de vous abonner gratuitement à notre newsletter

Des idées, des commentaires ? Une coquille ou une inexactitude dans l’article ? Contactez-nous à l’adresse redaction@lecourrieraustralien.com

Share With: